Compte tenu des mouvements sociaux en cours en Guadeloupe et des actes de vandalisme constatés (incendies de bien publics, barrages sur les routes, jets de pierres sur les forces de l’ordre, tirs de mortier…) le préfet de la Guadeloupe, Alexandre Rochatte a décidé à compter de ce vendredi 19 novembre 2021, l’instauration d’un couvre-feu de 18 heures à 5 heures du matin.

Dans son communiqué, la préfecture indique que parallèlement, la vente d’essence en jerrican est également interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites judiciaires.

Un couvre-feu applicable à toute la Guadeloupe hors les îles de la Désirade, de Marie-Galante et des Saintes.

➡ Le préfet regrette d’avoir à recourir à cette mesure, alors même qu’elle a été appliquée, il y a encore peu, jusqu’au 14 novembre, pour combattre la circulation de la Covid-19.

➡ Le préfet doit néanmoins prendre toutes les mesures qu’impose la situation de destruction organisée et de mise en danger des Guadeloupéens qu’aucune revendication ne peut justifier.

➡ Le préfet souhaite instamment que le calme soit retrouvé, pour la sécurité des Guadeloupéens, afin de ne pas avoir à renouveler ce couvre-feu. Il appartient désormais à chacun d’agir en responsabilité.


Guadeloupe : 200 policiers et gendarmes supplémentaires déployés prochainement afin de rétablir l’ordre

Article précédent

De nombreuses stations-services prises d’assaut en Martinique, ce vendredi

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer