•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est une affaire qui fait grand bruit depuis la semaine dernière. Un cadre de Groupama Antilles-Guyane aurait tenu des propos racistes envers un salarié de l’entreprise. Des faits, qui se sont déroulés, le mercredi 16 juin dernier. Depuis, les salariés de la boîte, en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane sont mobilisés. Ces derniers réclament le départ pur et simple de ce cadre. En ce qui concerne la victime, une plainte a été déposée.

Ce lundi matin, nous apprenons que l’auteur présumé des faits a été entendu par les enquêteurs du commissariat de police de Fort-de-France vendredi. À l’issue de cette audition, une convocation au tribunal lui a immédiatement été remise. Il devra répondre de ces faits devant le tribunal de Fort-de-France, le 21 septembre prochain. Selon Renaud Gaudeul, procureur de la République, le code de procédure pénale ne permet pas de déférer au parquet un individu pour ce type d’infraction.

Pour rappel, samedi dernier, Groupama Antilles-Guyane a indiqué dans un communiqué de presse qu’une procédure de licenciement a été engagée à l’encontre de l’auteur des propos racistes envers un salarié mercredi dernier. L’entreprise se portera solidaire de la victime en se constituant partie civile dans le cadre de la plainte engagée.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’importants embouteillages sur l’autoroute à la suite d’un carambolage

Article précédent

1er tour des élections CTM : découvrez les résultats définitifs par section

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer