Eau potableL'actuMartinique

Eau potable : le blocage de l’entrée de l’usine de Vivé pourrait entraîner une importante coupure en Martinique

Face à la multiplication des coupures d'eau sur l'ensemble du quartier Morne-Capot au Lorrain, la population décidé d'agir en bloquant, samedi matin l'entrée de l'usine de Vivé. Selon la CTM, ce blocage pourrait entraîner une interruption de la production et générer d'importants problèmes d'alimentation en eau potable en Martinique.

RobinetImage d'illustration.

Depuis samedi matin (25 juin 2022), plusieurs habitants du quartier Morne Capot au Lorrain bloquent l’entrée de l’usine de Vivé. Un barrage érigé suite aux coupures d’eau incessantes sur l’ensemble du quartier depuis plusieurs années.

Dans un communiqué de presse envoyé aux différents médias, le collectif indique que :

Cette situation qui dure depuis 1993 devient insupportable et surtout incompréhensible pour les habitants du quartier alors que le territoire dispose d’un barrage d’eau, de l’usine de Vivé à quelques mètres et alimente plus de 130 000 foyers en Martinique. La population est aujourd’hui à bout et fortement déterminée à se faire entendre par les autorités concernées. Par ailleurs, des solutions existent et elle entend les soumettre aux collectivités disposant de la compétence.

Du côté de la CTM, elle a pris l’attache des membres du collectif afin de confirmer son souhait d’être en appui du déblocage nécessaire de la situation.

Il s’agit désormais de trouver avec les acteurs en présence des solutions aux problématiques soulevées légitimement par ces habitants. Plusieurs réunions de travail devraient se tenir prochainement avec CAP NORD et le collectif.

La Collectivité Territoriale de Martinique se tient prête à aider au déblocage de la situation, pour aider ces familles martiniquaises privées d’eau, à trouver une situation pérenne à ce problème vieux de trente ans. (CTM)

Dans un communiqué de presse, la CTM indique que le blocage de l’entrée de l’usine de Vivé qui fait partie des sites sensibles (SEVESO) pourrait entraîner une interruption de la production de l’usine et générer d’importants problèmes d’alimentation en eau potable pour la Martinique.

Il revient donc à chaque partie d’agir en responsabilité afin de sortir par le haut de la situation actuelle qui ne saurait trouver une issue favorable que par la voie du dialogue.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.