gadé saMartinique

COVID, GREVE : OÙ EST LA MAGIE DE NOEL?

vgh.mb.ca

*Billet d’humeur – Billet d’humour – ceci est mon avis. 

Askip on est en décembre.

En tous cas c’est ce que dit le calendrier… Parce que vous êtes d’accord à part les illuminations dans les grands magasins, dans les zones industrielles …
NOEL IS NOT IN THE AIR!

Normalement Noel aux Antilles, c’est cette période particulière, où il fait plus frais, où tatie Rosy commence à te demander des bouteilles de rhum vides pour faire du Sirop de groseilles et du punch coco, où tu te gaves de jambon de Noel, où Robert Mavounza fait les femmes rentrer en transe dans les fêtes de communes sur du Anlè Kanapé a

@musicme – il y a le pere noel, et lui c’est notre « tonton noel »

Mais bon depuis l’an dernier Noel c’est un peu … disons le n’ayons pas peur des mots: COUCHAL 

Déjà en 2020 quand on nous parlait d’une affaire de 6 personnes sur une même table (règle qu’on a jamais respecté ébé bel n’importe quoi) on se disait qu’on touchait le fond et que ça pouvait pas être pire… 

@tagaz

 

Mais bien sur que ca peut être pire, sa ou té kompwen !

Alors 2021, j’ai pas de mots pour décrire cette année, mais j’ai encore moins de mots pour décrire cette fin d’année! 

Après la 4 vague (à ce stade appelons ça un tsunami) qui a déferlée pendant les grandes vacances sur nous, on s’est tapé un confinement, puis une grève générale (il fallait s’y attendre hein, on le savait que ça allait péter…) 

Bref, le fait est que là, tout le monde est au bout de sa vie. 

Les gens sont sur les nerfs, les gens sont stressés, les gens sont en colère pour des raisons différentes, et c’est pas ton téléfilm de Noel sur Netflix qui va les calmer. 

Et le truc c’est que d’habitude quand tu es stressé, tu manges pour compenser le stress.
La nourriture est donc un tampon émotionnel, puisqu’elle permet d’anesthésier l’émotion négative ressentie.

Et la période de Noel elle est parfaite pour ça: Chocolats, foie gras, punch coco, jambon, pâtés, boudins …
On peut manger dla merdeeeee sans culpabiliser puisque “c’est Noel, faut se mettre dans l’ambiance”! 

@sweetkwisine

Sauf que… 

La colère, le raz le bol, sont passés par là… La grèv baré nou

©Fabrice Derfrremont

Le port est bloqué oh malheur pa rété manjé an supermarché !

Et tu sais que en Martinique y’a deux trucs qui sont sacrés: c’est le PORT et la SARA!

Donc je récapitule:
– une maladie nous empêche de vivre,
– on perd nos proches
– un débat divise tout un peuple depuis le 12 juillet
– la précarité s’accentue
– on n’a plus d’essence
– on peut plus circuler
– l’île ressemble à un champ de bataille
– (on peut pas faire de chanter Noël non désolée mais le chanté Noël de l’anse des eaux au robert me manque)
– et en plus, c’est la guerre pour acheter le dernier gigot d’agneau du magasin parce que la dame est partie avec 6 gigots d’agneau? (véridique)
– Sans compter qu’on doit se taper 45 minutes de queue après ça (véridique) 

Et avec tout ce stress man pé pa mèm manjé an bwet Ferrero Rocher 12€ pou oublié!
Pa rété Ferrero !!! Et ça c’est très grave! 

@ferrerorocherfr

 

Plus ça va, plus la magie de Noël disparaît, et je ne sais pas si je la retrouverai…
De toutes façons je suis grave blasée!
Bon, je sais pas, peut-être que ça ira mieux quand j’aurai décoré la maison comme la maison du père du Noel. 

@ineswitherspoon

En vrai, la période de Noel, c’est une sorte de bulle de bonheur (complètement factice) qu’on se crée. Ca fait du bien d’être dans cette ambiance si spéciale.
Une ambiance qui disons le honnêtement repose beaucoup sur le consumérisme hein …

Cette année il est évident qu’il sera un peu plus difficile d’entrer dans cette bulle!
(Bon je suis passée près de GIFI, Centrakor, Domia... c’est bon je pense que beaucoup vont réussir à rentrer dans la bulle tous comptes faits) 

Mais je me dis aussi, que Noel, c’est avant tout le partage et la famille, des valeurs qui sont encore présentes pandémie ou pas, et qui justement doivent revenir au cœur de cette fête. 

Cette année, plus que jamais, je réalise la chance d’être encore entourée des miens (et honnêtement c’était pas gagné). 

Ce Noel sera un peu chelou je pense, un Noel un peu amer, un Noel morose pour beaucoup,  mais on va quand même essayer de profiter.
Même si le cœur n’y est pas trop…

En ce qui me concerne mèm si sé yam épi latché cochon nou manjé, dès qu’on passe le 25 chez mamie au Gros-Morne, man konten!
#jaimelignameetlelatchecochon

@macuisinecreole

En attendant, on est dans la période de l’Avent, on va se mettre dans le mood de Noel parce qu’on y est pas du tout, on va essayer de faire abstraction de toutes les mauvaises nouvelles et surtout on va partir à la recherche d’un jambon de Noel! 

Courage à tous. Comme dit mon papa « tchenbé red pa moli, sé moli a ki rèd ». 

@idobelieveinchristmas – mon mood de noel

Et vous, comment abordez vous cette fin d’année?  

L'auteurCharlina
La Martinique, ma Martinique, retrouvez moi sur mon blog => https://charlinah.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.