En juin dernier, des salariés de Groupama débrayaient devant le siège de l’entreprise situé à Kerlys à Fort-de-France. En effet, un cadre de direction de l’entreprise avait tenu des propos racistes et injurieux envers un collaborateur. L’entreprise avait immédiatement réagi en condamnant les propos. Un accompagnement psychologique avait été mis en place pour la victime et les témoins. L’auteur présumé des faits lui, avait immédiatement été remercié par la direction.

En tout cas, le procès de ce dernier qui devait se tenir, ce mardi après-midi (16 novembre 2021) au tribunal de Fort-de-France a de nouveau été renvoyé au 15 mars 2022.


Des travaux de réparation des dispositifs de retenue routiers sur la RN5 et l’autoroute

Article précédent

Une rencontre entre Serge Letchimy et Sébastien Lecornu pour évoquer la situation sanitaire

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Martinique

Tu pourrais aussi aimer