Image d'illustration.

Alors qu’une mobilisation générale est prévue en Martinique à partir de ce lundi 25 octobre 2021, l’intersyndicale de la santé accompagné d’un collectif de 10 avocats ont décidé de porter plainte, avec constitution de partie civile, auprès du Procureur de la République, ce samedi 23 octobre. Ils dénoncent en partie, la gestion de la crise sanitaire en Martinique.

Les motifs de la plainte sont multiples : « Les requérants déposent plainte contre personne non-dénommée des chefs suivants :
  • Abstention volontaire de prendre les mesures visant à combattre un sinistre, faits commis depuis mars 2020, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription. Faits prévus et réprimés par les articles 223-7 et 223-7-1 du Code Pénal ;
  • Violences involontaires, faits commis à la Martinique depuis mars 2020, en tous cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription. Faits prévus et réprimés par les articles 222-19, 222-19-1, 222-19-2, 222-20, 222-21 et 121-3 du Code Pénal ;
  • Mise en danger délibéré de la vie d’autrui, commis à la Martinique, depuis mars 2020, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription. Faits prévus et réprimés par les articles 223-1 et 223-2 du Code Pénal.
  • Et pour toutes autres infractions que l’enquête ou l’information révèlera. »

Selon nos informations, le procureur de la République à trois mois pour se prononcer sur cette plainte. Ce dernier décidera s’il y aura procès ou non.


Deux séismes de 5.1 et 4.3 enregistrés cette nuit au large de la Guadeloupe

Article précédent

Floriane Bascou élue Miss Martinique 2021 

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Justice

Tu pourrais aussi aimer