Algues sargasses au Robert
Algues sargasses au Robert. ©ZayActu

Voilà maintenant depuis plusieurs années que les îles de la Caraïbe dont la Martinique et la Guadeloupe sont toute l’année concernées par des invasions massives d’algues sargasses. Une situation qui pose de gros problèmes sanitaires dues aux émanations importantes de sulfure d’hydrogène, mais aussi au niveau des électro-ménagers qui doivent être changés régulièrement.

La sénatrice Catherine Conconne a indiqué sur sa page Facebook que son amendement pour que les échouages massifs d’algues sargasses puissent être reconnus comme catastrophe naturelle a été adopté, ce jeudi matin (21 octobre 2021) au Sénat lors de l’examen d’une proposition de loi visant à réformer le régime des catastrophes naturelles.

Je me félicite de ce vote qui, s’il est confirmé en commission mixte paritaire (la commission regroupant des députés et des sénateurs qui sera chargée d’adopter la version finale du texte), représentera une avancée considérable pour les centaines d’habitants et professionnels des zones littorales affectés par ces échouages d’algues et qui demeurent sans solution face à ce phénomène qui se répète depuis plusieurs années.
Il est urgent de venir en aide à ces familles qui, en plus des conséquences sanitaires dues aux émanations importantes de sulfure d’hydrogène, doivent en supporter les conséquences matérielles, se trouvant contraintes de changer souvent tout leur électro-ménager ou les pièces métalliques de leurs habitations. L’intensité de ces échouages justifie leur classement comme catastrophe naturelle, il est temps que cela soit rendu possible par la loi.
(Catherine Conconne)
Pour rappel, cet amendement avait déjà été adopté en janvier dernier, lors de l’examen de la proposition de loi de Nicole Bonnefoy qui portant également sur la réforme du régime des catastrophes naturelles. Un texte qui n’avait jamais été inscrit au final à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale.
C’est donc une nouvelle proposition de loi, très largement inspirée de celle de Nicole Bonnefoy mais issue des rangs de la majorité présidentielle, que nous avons examinée aujourd’hui.

Vie chère et prix de l’énergie : Emmanuel Macron interpellé par Serge Letchimy par courrier

Article précédent

Un rassemblement de motards prévus, vendredi après-midi pour soutenir le personnel soignant

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer