ActualitésCaraïbesFranceMartinique

Le gouvernement annonce une réouverture des discothèques, une mesure qui pourrait aussi concerner la Martinique

En ce début de semaine, le gouvernement a coché une date pour la réouverture des discothèques. La date du 9 juillet a été avancée par le gouvernement. La réouverture de ces lieux de fête se fera uniquement sur présentation d'un pass sanitaire. Cette annonce doit être confirmée pour la Martinique par les autorités compétentes.

Soulagement pour le monde de la musique et de la nuit: les concerts avec du public debout seront à nouveau autorisés en France à partir du 30 juin et les discothèques rouvriront à compter du 9 juillet, a annoncé lundi le gouvernement.

Le redémarrage de ces lieux de fête se fera uniquement sur présentation d’un pass sanitaire (preuve de vaccination complète, test négatif récent ou preuve d’une contamination au Covid entre six mois et quinze jours plus tôt), avec des capacités d’accueil réduites à 75% pour les événements en intérieur, et le masque y sera fortement recommandé sans être obligatoire, a détaillé le gouvernement après une réunion à l’Elysée avec les représentants du secteur.

“La reprise des concerts debout est une bonne nouvelle”, s’est félicitée Aurélie Hannedouche, responsable du Syndicat des musiques actuelles (Sma), mais “pour les festivals prévus d’ici mi-juillet (…), ce sera difficile d’abandonner les gradins”, tempère-t-elle auprès de l’AFP. Pour les discothèques, la réouverture du 9 juillet “est une vraie satisfaction” et “le compromis semble acceptable”, juge le vice-président du syndicat national des discothèques et lieux de loisirs, Christian Jouny.

“Nous sommes très satisfaits. Le président a su entendre la profession. Il permet enfin à la nuit de revoir le jour. On peut enfin refaire ce métier de fête qui est fantastique. Le public est tellement en attente”, a indiqué pour sa part Jean Roch Pedri, gérant de la boîte de nuit VIP Room à St-Tropez.

Dans un communiqué commun, les deux principaux syndicats professionnels du secteur, l’Umih et le GNI, ont jugé “important” de “continuer d’accompagner financièrement toutes les discothèques, y compris celles qui ne pourront pas rouvrir, soit pour des raisons de rentabilité, soit pour des raisons d’organisation en l’absence de programmation ou de recrutements en temps utile ou de ventilation efficace”.

“Les aides auxquelles ont accès ces acteurs seront maintenues pour les établissements qui ne seront pas en mesure de rouvrir durant l’été”, ont précisé le ministère de la Culture et le ministère de l’Economie dans un communiqué. Seul secteur resté fermé depuis le début de la pandémie, soit 15 mois, le monde de la nuit sort d’une “période difficile” pour ses responsables et d’une “longue attente pour les clients”, a reconnu le ministre délégué aux PME Alain Griset lundi, précisant qu’entre “juillet et décembre 2020”, les discothèques ont été “le secteur économique qui a été le plus soutenu avec le fonds de solidarité”.

La perspective d’une réouverture des discothèques a suscité des critiques dans le milieu médical: “recommander pour cet été uniquement des discothèques en plein air serait une sage décision, sauf à opter pour l’accès sur passeport vaccinal”, estimait dimanche l’épidémiologiste Antoine Flahault sur Twitter.

Pour le ministre délégué Alain Griset, “l’idée, c’est de permettre aux jeunes et aux moins jeunes de faire la fête en sécurité”. “A 75% de la jauge, sans masque, c’est la fête qui enfin peut reprendre ses droits”, s’est réjoui Jean Roch, qui estime le recours au pass sanitaire “légitime”.

En ce qui concerne la Martinique, cette annonce devrait aussi concernée notre île.

Par
ZayActu avec AFP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un Adblock a été détecté dans votre navigateur. Afin de pouvoir accéder gratuitement à nos différents articles, il est demandé de désactiver votre logiciel.