Photo : gendarmerie de Martinique.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le lundi 24 mai dernier, les gendarmes de la brigade motorisée du Lamentin procèdent à un contrôle de vitesse sur la RN5 le long de la RN5 sur la commune de Sainte-Luce. À un moment, les gendarmes entendent le bruit d’un moteur arrivant vers eux. Il s’agissait d’une moto de grosse cylindrée. Les militaires contrôlent l’engin roulant à 195 km/h sur une route limitée à 90 km/h. Intercepté, le conducteur du deux-roues explique qu’il voulait décrasser son engin tout en ayant conscience d’aller vite.

Suite à ça, son permis lui a été retiré. Son véhicule, non assuré a été placé en fourrière en attente de son jugement par le tribunal judiciaire de Fort-de-France.

« Rappelons que la route n’est pas un circuit d’essai et qu’à ces vitesses, le risque ne pardonne pas… pour le conducteur… et les autres usagers. En 2020, près de la moitié des personnes décédées sur les routes de Martinique étaient des motards… Agissons ensemble ! 😉👍👍«  indiquent les gendarmes.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Automobile: des boîtes noires obligatoires en 2022 dans les véhicules neufs et en 2024 pour tous

Article précédent

Sécheresse : incendie et multiplication des départs de feu de broussailles, un arrêté pris par le préfet

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Actualités

Tu pourrais aussi aimer