À la uneActualitésCaraïbesMartiniqueRisques naturels

La surveillance de la Montagne Pelée est renforcée

La semaine dernière, la sismicité de la Montagne Pelée a fortement augmenté avec 312 séismes enregistrés dont 163 en 24 heures. Si pour le moment, il n'y a pas d'inquiétude à avoir, le directeur de l'OVSM a indiqué à la CTM que la surveillance de la Montagne Pelée est renforcée.

Le 4 décembre dernier, une conférence de presse était organisée sur le campus de Schoelcher au sujet de l’activité de la Montagne Pelée. Des experts avaient recommandé le passage de la Martinique en vigilance jaune sans pour autant y avoir de signe d’éruption.

5 mois plus tard, nous constatons une variation dans l’activité de la Pelée entre augmentation et diminution de la sismicité. Cependant, la semaine dernière, un pic y a été observé avec 312 séismes enregistrés dont 163 pour la seule journée du mercredi 28 avril 2021. Il faut aussi dire que l’éruption explosive du volcan La Soufrière à Saint-Vincent il y a quelques de ça est dans toutes les têtes.

Suite à cette augmentation récente de la sismicité de la Montagne Pelée, Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Exécutif de la CTM a souhaité échanger, ce jeudi 6 mai 2021 avec le directeur de l’Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique (OVSM) de l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) Fabrice Fontaine pour mieux comprendre le phénomène et ainsi anticiper sur d’éventuelles actions à prendre pour protéger la population et également en vue d’information à l’OECS. Ce dernier a indiqué que le pic d’activité sismique n’avait entrainé aucune déformation physique de la Montagne Pelée, aucune variation de la température, ni de changement du pH de l’eau au niveau des sites de mesures.

Fabrice Fontaine a, par ailleurs, indiqué que la surveillance de la Montagne Pelée est renforcée avec :

  • de nouvelles campagnes de mesures géochimiques et géophysiques,
  • l’installation de nouvelles stations permanentes (capteurs sismiques et de déformation),
  • l’utilisation de nouvelles méthodes de traitement des données,
  • le déplacement en Martinique de plusieurs scientifiques de l’IPGP dans le cadre de missions de soutien.

Le Président du Conseil Exécutif lui a assuré de l’entier soutien de la CTM, notamment pour améliorer encore plus les moyens de la recherche et de la surveillance.

Chaîne Telegram ZayActu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un Adblock a été détecté dans votre navigateur. Afin de pouvoir accéder gratuitement à nos différents articles, il est demandé de désactiver votre logiciel.