vendredi 9 décembre 2022
0696802424
CaraïbesL'actuSaint-Martin

Saint-Martin : l’autopsie pratiquée sur la nageuse confirme l’attaque de requin tigre de taille significative

RequinImage d'illustration.

Depuis jeudi, c’est tout Saint-Martin qui est sous le choc suite à une attaque mortelle d’un requin sur une nageuse âgée de 39 ans. La jeune femme qui était en train de nager à même pas 150 mètres du bord de la grande plage de la Baie Orientale sur la côte atlantique a été attaquée, sans raison par un requin tigre. Elle s’est mise alors à crier. Une personne a tenté de la secourir et a vu un requin à proximité.

Un interdiction de baignage mise en place et prolongée

Suite à cette attaque, la préfecture de Saint-Martin a instauré une interdiction de baignade qui a été prolongée jusqu’au 16 décembre 2020. Une autopsie a été pratiquée sur la jeune femme. Elle confirme qu’il s’agit bien d’une attaque de requin tigre de taille significative, vraisemblablement de 3 à 4 mètres. « C’est un accident exceptionnel, rarissime et malheureux que l’on n’a jamais connu ici », a indiqué le secrétaire général de la Préfecture, Mikael Doré.

La dernière attaque sur l’île remonte à 1995

Le bateau envoyé a retrouvé le corps flottant de la femme inconsciente, la jambe arrachée et perdant beaucoup de sang, a précisé la gendarmerie. Prise en charge, elle a finalement succombé à ses blessures.
Un requin tigre s’était échoué dimanche sur une autre plage de Saint-Martin, générant de l’inquiétude. Les attaques de requins sont plutôt rares à Saint-Martin, contrairement à la Réunion où elles sont monnaie courante, selon la brigade de gendarmerie d’Espérance, chargée de l’enquête. La dernière attaque recensée sur l’île remonte à 1995.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.