Etoiles filantes
Image d'illustration.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nuit prochaine, il faudra lever les yeux vers le ciel avec le passage de la Terre dans un essaim d’étoiles filantes. Vous l’aurez donc compris. Cette nuit, une pluie d’étoiles filantes pourra être observée en Martinique, et ce, à partir de minuit jusqu’au levé du jour. Il s’agit des Perséides. Il faudra avoir les yeux tournés vers le nord pour bien les apercevoir et surtout être patient.

La période d’observation des Perséides s’étend du 17 juillet au 24 août. En 2020 le pic aura lieu le 12 août. Il faudra lever les yeux dans la nuit du 11 au 12, mais également les jours suivants quand la Lune sera moins gênante. Les spécialistes annoncent un maximum de 100 à 110 météores par heure, au moment du pic, dans les conditions optima d’observation. Celles-ci ne seront pas réunies le 12, à cause de la présence de la Lune éclairée à 44%. Les essaims sont d’immenses nuages de plus d’un million de km de long qui contiennent des milliards de particules. Les poussières sont espacées entre elles de quelques dizaines à quelques centaines de kilomètres.

D’où proviennent les Perséides ?

Selon Ciel Tropical, les Perséides proviennent de la comète 109P/Swift-Tuttle qui décrit son orbite autour du Soleil en 133 ans et dont le dernier passage au voisinage de la Terre a eu lieu en décembre 1992 (prochain passage en juillet 2126). C’est Schiaparelli (1835 – 1910), astronome et homme politique italien qui a fait la relation entre les Perséides et la comète.

Le soleil au zénith en Martinique ce mercredi

Demain, mercredi 12 août 2020, entre 12 heures 08 et 12 heures 10, le soleil passera à nouveau au zénith de la Martinique. Il précède à l’aplomb de nos têtes les 28 et 29 avril et revient à notre latitude après avoir atteint le tropique du Cancer.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes prolongée jusqu’au 30 octobre

Article précédent

Naissance de la dépression tropicale au bon milieu de l’Atlantique, elle devrait épargner l’arc antillais

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer