ActualitésCaraïbesMartinique

Le témoignage poignant d’Anicia Berton sur sa situation actuelle

Après plusieurs semaines sans nouvelles, Anicia Berton donne signe de vie en ce lundi sur les réseaux sociaux. Un témoignade poignant relaté sur les réseaux sociaux.

La militante, Anicia Berton qu’on ne présente plus n’avait plus donné signe de vie, et ce, depuis plusieurs semaines. Aujourd’hui, c’est chose faite, sur sa page Facebook.

« BONJOUR POPULATION MARTINIQUAISE ❤️💚🖤

Cela fait un certain temps que vous n’avez pas où peu de mes nouvelles , j’avais juste besoin de me concentrer sur moi-même car , comme vous le savez , le lymphome est revenu de plus belle .

Depuis Janvier, je suis partie en rapatriement sanitaire très affaiblie , en laissant ma dernière fille de 12 ans , qui est à ma charge , chez ma mère et depuis janvier , je vais d’hôpitaux en maison de repos donc , depuis janvier , je n’ai aucun logement stable en France tellement que , quand le Coronavirus a débarqué , moi qui était déjà confinée par rapport à mon état de santé , j’ai été doublement confinée .

N’ayant pas de logement , l’hôpital qui me soigne , m’ont transféré dans une maison de repos à Viry , jusqu’à ce que la sécurité sociale fasse le nécessaire afin que j’ai un logement comme l’année dernière, en résidence hôtelière , payée par elle-même et ce , durant 6 mois et 1 fois/mois pendant 2 mois .

L’année dernière, j’étais logée avec mon accompagnante et mes 2 filles . Mon accompagnante et amie Chantal Lise-Mathurine qui était présente afin qu’elle s’occupe de moi quand j’étais opérée où en aplasie après mes chimios et mon aînée , qui s’occupait de ma dernière fille qui avait 11 ans , pour qu’elle ne soit pas impactée par mes problémes de santé . J’ai fait 6 mois sans aucun problème , jusqu’à ce que je rentre dans mon pays Martinique .

Aujourd’hui, je suis encore à l’hôpital et je me retrouve dans un dilemme …..

– Après quelques mois d’hospitalisation et de confinement contrainte de forcée ,

– après 2 talcages des poumons gauche et droit et tout ce que cela comporte ,

-après avoir survécu à un coronavirus que j’ai choppé à l’hôpital même ,

-après avoir échapper à la mort puisque les médecins ne comptant plus sur ma seule capacité de respiration , ont décidé de me mettre sous coma artificiel mais ont laissé tomber l’idée aux vues d’une amélioration de ma respiration inopinée ,

-après être passée de 60 kg à 47,5kg à cause de mes chimios (vomissements, nausées etc) , pour une femme 1m75 ,

-Après l’impossibilité de m’alimenter car j’avais des difficultées à manger des plats à l’aspect douteux , sans goût , sans sel ,

– après être restée enfermer sans aucune visite possible pendant 2 mois entre 4 murs ,

-après que Chantal venue s’occuper de moi , ai fait une demande de logement auprès de l’assistante sociale de l’hôpital et de la sécurité sociale de Martinique ,

J’ai une assistante sociale de l’hôpital qui me contacte pour me loger .

L’assistante prend contact avec moi et me dit qu’elle fait le nécessaire , qu’elle cherche un logement , de préférence là où j’ai l’habitude d’aller depuis bientôt 2ans et elle prend contact avec la sécu de Martinique puisque je suis domiciliée là bas et à leur charge . Si je n’étais pas encore sortie de l’hôpital , c’est parce que je n’avais pas de logement et cela me permettait de me confiner ailleurs que dans l’hôpital qui n’est pas un hôtel , ni sûr puisque j’y ai été contaminée .

Quand je suis sortie , arrivée à la résidence , j’ai reçu une enveloppe où il y avait les clefs et un document que j’avoue n’avoir pas regarder et en même temps , j’étais trop fragile et fatiguée pour ça .

Chantal étant confinée mon aînée étant en déplacement, je me suis retrouvée seule mais, mon état de santé , à ce moment , était acceptable , j’avais passé mon aplasie à l’hôpital donc je prenais sur moi , je faisais des efforts et surtout je n’avais pas le choix .

Le jour même de mon arrivée dans le logement , je ne savais ce que j’allais manger . Aucune personne mise à ma disposition pour faire des courses , m’aider où me faire à manger , Chantal a été obligée de prendre train , métro bus et un risque d’amende si on l’a choppe , pour m’accompagner faire des courses  » pour le mois » puisqu’elle est sensée repartir dans les jours qui suivent donc dès qu’elle trouve un billet , aujourd’hui ou demain .

Courses faites , matériel pour faciliter mon quotidien , médicaments du mois et protéines du moi livrés , frigo plein , placards plein , etc….. Je peux me débrouiller sans sortir , même pas pour acheter des cigarettes puisque depuis décembre j’ai arrêté de fumer .

Qui dit , qui fait , Chantal retourne au pays , heureusement que j’avais fait mes courses , je suis autonome , en tout cas, je fais comme je peux .

6 jours plus tard , j’ai une chimio , c’est ma 4ème , je vais à mon rendez-vous en laissant mes nombreuses affaires dans la résidence hôtelière , comme je l’ai toujours fait .

Un test covid ,une prise de poids , en 6 jours , je passe de 47,5kg à 54 , ils m’envoient en réa faire ma chimio , normal , le covid m’a fragilisé . J’ai des nausées , je me sens mal , je ne mange plus , je suis faible , je ne peux pas marcher , je n’arrive pas à dormir , je ne vais pas bien donc je suis sous haute surveillance .

1 semaine , je me sens un peu mieux mais mon corps, mes résultats et constantes disent le contraire .

Un matin , je reçois la visite d’un autre assistant social de l’hôpital . L’homme me dit des choses que je ne comprends pas . Il me parle d’une chambre que je n’ai pas payé , me demande qui a fait la demande , me dit qu’il faut que j’aille chercher mes affaires personnelles dans la résidence , je suis choquée !!!!!!
Le temps que je réalise en me demandant si je ne rêve pas , je lui dis de contacter l’assistante sociale qui a fait mon dossier , que c’est sa collègue et que je ne sais même pas qui m’a pris le logement , qu’après avoir eu les clés , personne ne m’a contacté jusqu’à ce jour et que c’est soit l’hôpital ou la sécu qui doit payer puisque je suis prise en charge .

L’homme me dit qu’il se charge de régler ce problème pour rassurer le gérant de la résidence hôtelière et il part .

Entre-temps , pour montrer ma bonne foi , j’appelle le gérant alors que ce n’est pas mon rôle et que je ne suis pas responsable du problème , il me sermonne , comme si c’était moi qui avait pris son logement , je lui dis que j’appelle tout le monde et que je le rappelle , je n’aime pas ce genre de situation où mon nom peut être traîné dans la boue à cause d’un malentendu .

N’ayant eu personne , je le rappelle l’après midi , il me dit être en relation avec l’homme du social , qu’ils règlent le problème , ça va aller , de prendre soin de moi et moi de lui dire que si il y a quoi que ce soit , qu’il a mon numéro , de ne pas hésiter .

Le lendemain , l’assistante sociale de la sécurité sociale de Martinique m’appelle , QU’EST-CE QUE APPRENDS ???????

l’assistante sociale de l’hôpital a fait la demande au nom de la sécurité sociale , qui n’a pas donné son approbation puisqu’elle n’a pas pu les joindre au téléphone . Au lieu de faire une demande au nom de l’hôpital qui a des fonds , ce qui était prévu , madame se permet de le faire au nom de la Martinique , me fournit le logement sans aucune forme d’explication , ni en me disant que quand je sors de l’hôtel , de partir avec mes affaires , me foutant du coup dans la merde quand la sécurité sociale apprend qu’elle doit 2 semaines de loyers parce que mes effets personnels sont restés à l’hôtel alors qu’elle n’était pas au courant que j’étais donc , refuse de payer dans un premier temps et comprenant que c’est moi qui aurait payé les pots cassés , accepte finalement mais à une condition , que j’enlève mes affaires de la résidence parce qu’ils ne paieront pas plus .

Je comprends la sécurité sociale mais , je leur explique quand-même que je vais mieux et que je vais sûrement sortir lundi donc dans 4 jours , que j’ai trop d’effets dans le logement et nulle part où les mettre donc pourquoi ils ne garderaient pas la chambre . Je ne sais pas si c’est par orgueil , si c’est à cause du comportement de l’assistante sociale de l’hôpital , si c’est pour faire des économies , les responsables de la sécurité sociale ont refusé et rétorqué qu’ils paieront quand je sortirai donc , à cet instant , je comprenais qu’ils en avaient rien à foutre que je n’ai pas d’endroit où mettre mes affaires , qu’il fallait que je me débrouille , pour les faire enlever sinon le logement serait à ma charge et que même pour 4 jours , qu’ils refusaient de payer .

Entre temps , je reste à l’hôpital , pleure tout les jours , je pète un plomb , je ne suis pas dans mon pays ,

– le gérant me garde mes affaires mais jusqu’à lundi seulement ,

– je n’ai plus de logement ,

– je ne mange toujours pas et de 54kg , je repasse à 48,5kg ,

– je ne peux pas récupérer ma dernière qui est à ma charge , je n’ai pas de logement ,

– je ne peux pas faire venir mon accompagnante, ma fille aînée, dans mon logement afin de m’aider , je n’ai pas de logement

– et je reste enfermer dans un hôpital où c’est plus risqué de chopper une deuxième fois le covid où on étouffe de chaleur , sans clim , ni droit au ventilateur pour ne pas propager le virus avec juste un lavabo pour se doucher !!!!!!!!!?!!

VOILÀ LA DERNIÈRE PROPOSITION DE LA SÉCURITÉ SOCIAL DE MARTINIQUE , D’OÙ MON POST TRÈS LONG MAIS NÉCESSAIRE !!!!!!!!

Je tiens tout de même à signaler que l’assistante sociale de Martinique ( par respect pour sa vie privée , je ne la nommerai pas )qui est mon interlocutrice , est très compétente , je n’ai strictement rien à lui reprocher et , depuis le départ , elle a tout fait pour m’aider et plaider ma cause mais , je suppose qu’au dessus d’elle , il y a des responsables qui ne réalisent pas dans quelle situation je suis en France et jouent avec ma vie , ma santé en prenant des décisions qui n’ont rien à voir avec mon quotidien .
Je ne sais pas, encore une fois , si c’est pour faire des économies ou si parce l’un d’entre eux , en veut à ma peau mais , j’ai décidé de le lui expliquer moi-même via Facebook et ce tant pis si , encore une fois , c’est me mettre à nue devant le monde entier , vu là où je suis passée pendant toutes ces années , je n’ai plus rien à perdre !!!!!

Vous m’avez trouvé 2 résidences et m’envoyez dans celui qui est plus près , le seul bémol , ils ne prendront pas mon transport à charge . Ce n’est pas grave , l’hôpital ne rechigne pas pour les bons de transport , ils sont conscients de mon état de santé , eux .

Vous m’avez proposé un logement jusqu’au 31 Mai jusqu’à ce qu’au prochain renouvellement ( facultatif ) .

Je vous demande est-ce que vous avez inclu mon accompagnante ??? NON , vous refusez la prise en charge .

Je vous ai fait part du fait que je sois obligée de récupérer ma dernière fille à MA charge , vous n’en tenez pas compte .

Vous me dites de me débrouiller pour aller chercher mes effets personnels , je n’ai pas de voiture , personne n’est à ma disposition , j’ai trop d’affaires donc ne rentrera pas dans l’ambulance et je ne sais pas si ils accepteront mais ce n’est pas votre problème , c’est moi qui suis dans la merde .

Là où le chien se mort la queue et vous me poser un dilemme , apparemment , si je reste plus de 10 jours à l’hôpital , je dois rendre le logement sauf que ,

NI MOI NI LES MÉDECINS NE SOMMES DEVINS POUR SAVOIR SI JE VAIS SUPPORTER UNE CHIMIO OU PAS !!!

Aujourd’hui je peux aller moyennement bien et sortir 2ou3 jours , ce qui permet à mon accompagnante de m’aider avec mes nausées et effets secondaires donc , c’est elle qui prend le relais et permet à l’hôpital de me libérer plus vite .

Si je n’ai pas d’accompagnante , forcément, je resterais plus longtemps à l’hôpital donc , prends la place de quelqu’un d’autre , je serais obligée d’enlever mes effets personnels , je fais comment ??? Ce n’est pas possible , je les mettrais où ???? Je vais trimballer des tonnes d’affaires à chaque fois ????? Est-ce que vous réalisez que j’ai UN PUTAIN DE CANCER ?????????????

Je ne suis en guerre avec personne , je ne demande rien à personne , tout ce que je souhaite c’est que vous soyez PLUS HUMAINS FACE À LA DÉTRESSE DE PERSONNE VULNÉRABLE , je ne souhaite pas de la pitié , je ne suis pas dans mon pays , Mwen pa vini wè mizè an Frans !!! 😭😭😭

Si 90% des chances de guérison est le moral , VOUS M’AVEZ TUÉ …

Transmettez aux responsables de la sécurité sociale de Martinique svp merci !!!

Voilà pourquoi je ne donne pas de nouvelles …. Je ne vais pas bien et si cela doit me procurer plus de problème , au point où j’en suis …… !!!

Anicia Berton

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité