ActualitésCaraïbesMartinique

Court Métrage : les violences faites aux femmes explosent durant le confinement, plus jamais ça

Les violences faites aux femmes et plus particulièrement les violences conjugales sont toujours d'actualité notamment en cette période de confinement. (Re)visionnez le court métrage "PLUS JAMAIS", émotion garantie

« Ce court métrage s’adresse à vous pour vous montrer le combat des femmes contre les violences conjugales ». Ce petit film qui dure 22 minutes, parle d’une jeune femme nommée Alice (Petit Bout de Soleil) qui tombe amoureuse rapidement d’un homme sans réellement le connaître. En très peu de temps, ils décident d’aménager ensemble. C’est à ce moment-là, que le cauchemar débute pour Alice. Découvrez ce cour métrage qui ne laissera personne indifférent, soutenu par une idée de l’association Caribbean Artistic Development (CADE) qui réunit Patrick Lafrontière et Dj Jackson. Un film réalisé par Jima Kanor.

Aujourd’hui les violences faites aux femmes et plus particulièrement les violences conjugales touchent toutes les femmes, sans distinction notamment d’origine sociale. Ces violences sont en ce sens symptomatiques d’une société, qui bien que se disant moderne et égalitaire, reste néanmoins encore trop fortement marquée par la prééminence masculine dans les rapports homme-femme, et davantage encore dans les relations de couple.

Des signalements liés aux violences contre les femmes multipliés durant le confinement

Depuis le début du confinement en France, malheureusement, les signalements liés aux violences contre les femmes explosent, une situation qui touche plusieurs pays du monde. Une hausse de 25% des appels et des signalements sur le web au Royaume-Uni, des appels qui augmentent de 16% en Espagne, une augmentation de 40 ou 50% au Brésil, + 20% au Texas… Un peu partout dans le monde, les signalements de violences faites aux femmes sont en forte croissance avec le confinement.

En France, les signalements de violences ont fortement augmenté depuis le 17 mars. Selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui s’est exprimé jeudi soir sur France 2 dans l’émission « Vous avez la parole », les signalements pour des faits de violence familiale et conjugale ont ainsi augmenté de 32% en zone gendarmerie, et de 36% dans la zone de la préfecture de police de Paris, et ce durant la première semaine de confinement.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité