Image d'illustration
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une jeune maman âgée de 17 ans s’est aperçue quelques jours après avoir quitté la maternité qu’elle avait un bébé qui n’est pas le sien. L’hôpital risque une lourde amende de 500 000 euros.

Ça devait être un moment merveilleux pour une jeune maman de 17 ans au Pérou, un moment transformé en cauchemar. En effet, cette dernière après avoir mis au monde une petite fille se faisait une joie d’entrer chez elle. Quelques jours après avoir quitté la maternité, elle commençait à avoir des doutes sur l’identité de sa petite fille. C’est en regardant les bracelets d’identification fournis par l’hôpital pendant qu’elle faisait la toilette de son bébé qu’elle s’est rendue compte que l’enfant ne lui appartenait pas.

Cette jeune maman afin de confirmer cette découverte décide de procéder à un test ADN dans une clinique privée. Les résultats confirmeront par la suite ses craintes, le bébé qu’elle avait dans les bras n’était pas à elle. Une découverte qui n’a pas changé son comportement vis-à-vis de l’enfant.

L’histoire finit bien puisqu’après une enquête confirmant qu’il y avait bien eu un échange de bébés, les deux femmes ont pu récupérer leurs progénitures respectives. Si les responsabilités de l’hôpital sont avérées, l’établissement pourrait être condamné à une amende de 500.000 euros.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enfant de 5 ans accusé d’avoir agressé sexuellement trois enfants de sa classe

Article précédent

Un serpent découvert dans la salle de bain d’une maison au Gros-Morne

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Actualités

Tu pourrais aussi aimer