L'actuMartinique

Faits de violences en Martinique : « la responsabilité de l’Etat est engagée en matière de maintien de l’ordre public »

Dans un communiqué de presse, la CTM alerte l'Etat suite aux faits de violences et meurtres survenus en Martinique ces derniers mois. Une lettre a été adressée, ce dimanche au ministre de l'Intérieur. Pour la CTM, la responsabilité de l'Etat est engagée en matière de maintien de l'ordre public.

GendarmerieImage d'illustration.

La nuit dernière (samedi à dimanche 3 juillet 2022), la Martinique a connu ses quatorzième et quinzième homicides depuis le début de l’année 2022, dont la plupart par armes à feu. Nous vivons un moment extrêmement grave puisque nous avons dans notre pays plus de deux meurtres par mois.

La responsabilité de l’Etat est engagée en matière de maintien de l’ordre public, de sécurité et de lutte contre la circulation des armes. Il revient aussi aux forces vives de se mobiliser à l’échelle du territoire pour proposer des solutions. Un courrier a été adressé, ce dimanche au ministre de l’Intérieur.

A cet effet, le Président Serge LETCHIMY, qui avait alerté les plus hautes autorités de l’Etat dès la fin de l’année 2021 sur le phénomène de recrudescence des violences, réunit les élus et forces vives du pays sur ce sujet majeur du quotidien des Martiniquais.

Cette rencontre doit notamment permettre d’adresser une plateforme de revendications à l’Etat et de proposer des solutions concrètes dans le cadre d’un plan territorial de prévention et de lutte contre les violences et contre la circulation active des armes dont nous devons nous doter.

Ce temps fort majeur se tiendra le vendredi 8 juillet à 9h à l’hôtel de la Collectivité de Martinique, à Plateau-Roy, en présence du Président de l’Assemblée, des parlementaires, des maires de Martinique et d’experts de la société civile.

Courrier adressé au ministre de l’Intérieur

LETTRE PCE_MIN_Alerte Situation Martinique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.