Médecine
Image d'illustration.

Dans un communiqué de presse, SOS MEDECINS annonce suspendre immédiatement toutes leurs interventions à compter, de ce mercredi 10 novembre 2021 jusqu’au 14 novembre inclus.

En effet, ce mercredi, un médecin appartenant à la structure SOS MEDECINS qui intervenait au domicile d’un patient à Fort-de-France aux fins de prodiguer des soins à ce dernier a été violemment agressé par un voisin. Selon SOS MEDECINS, ce dernier n’aurait pas accepté que le médecin stationne devant chez lui avec son véhicule de fonction (dûment sérégraphié au nom de la structure). En souhaitant quand même se rendre chez le malade, le médecin aurait reçu un violent coup de tête au niveau du visage.

Suite à cette agression, SOS MEDECINS, l’ordre départemental des médecins et l’union régionale des médecins libéraux de Martinique condamnent fermement l’agression physique subie ce jour par un médecin de SOS MEDECINS, dans l’exercice de ses fonctions. Rappellent le caractère inadmissible et insupportable de ces faits de violences physiques à l’encontre d’un professionnel de santé, dont la mission essentielle est de préserver la santé de la population martiniquaise, apportent leur entier soutien au professionnel de santé injustement agressé, déplorent et condamnent les agressions physiques et verbales dont les professionnels de santé sont actuellement victimes et appellent la population martiniquaise à un prompt retour à la sérénité pour le bien commune de tous.
Afin de manifester leur indignation et d’interpeller la population sur ces faits inadmissibles : informent le public de la suspension immédiate et totale des visites de SOS Médecins à compter de ce mercredi 10 novembre et jusqu’au 14 novembre 2021 inclus.

55 kg de cannabis interceptés au sud de la Martinique, deux individus condamnés à 3 ans de prison

Article précédent

Un homme grièvement blessé pris en charge par les secours sur l’autoroute, ce jeudi matin

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer