ActualitésAutomobile

Sécurité routière : les véhicules Renault et Dacia seront bridés à 180km/h à partir de 2022

Les futurs modèles de Renault et Dacia ne pourront pas aller au-delà de 180 km/h. Ils seront bridés. "La vitesse représente plus d'un tiers des accidents mortels" affirme le directeur général de Renault, qui souhaite "inciter à une conduite plus sûre".

À l’image de Volvo, Renault et Dacia verront leurs prochains modèles bridés à 180 km/h. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le directeur général Luca de Meo à la suite d’une assemblée générale du constructeur. “La vitesse représente plus d’un tiers des accidents mortels” affirme le directeur général de Renault, qui souhaite “inciter à une conduite plus sûre”

Ainsi, la prochaine génération de la Renault Mégane, qui doit être dévoilée avant la fin de l’année, devrait de son côté être équipé d’un régulateur de vitesse “par défaut”, qui ne devrait pas permettre de dépasser la vitesse autorisée, et qui sera bridé à 160 km/h. Il sera donc possible a priori d’atteindre les 180 km/h mais sans utiliser le régulateur. Une mesure qui s’inscrit dans la volonté du groupe de renforcer la sécurité de ses véhicules, avec aussi la mise en place d’un “safety-score”pour chaque modèle.

En 2019, Volvo avait annoncé que tous ces modèles seront désormais bridés à 180 km/h. Une mesure qui peut paraître anodine vu que, hormis en Allemagne, la plupart des pays limitent en effet la vitesse à 130 voire à 120 km/h.

L’électrification des véhicules devrait aussi se traduire par une généralisation de ces bridages électroniques. Sur de nombreux modèles à batterie, la vitesse est en effet limitée électroniquement pour éviter une baisse trop importante de l’autonomie. La marque Alpine n’est pas concernée par ce bridage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un Adblock a été détecté dans votre navigateur. Afin de pouvoir accéder gratuitement à nos différents articles, il est demandé de désactiver votre logiciel.