ActualitésCaraïbesMartinique

Emmanuel Macron interpellé sur la problématique de l’emblème des quatre serpents en Martinique malgré son interdiction

Serge Letchimy, député de la Martinique a interpellé le président de la République, Emmanuel Macron sur la problématique de l'emblème des quatre serpents qui perdure en Martinique malgré son interdiction formelle.

C’est dans un courrier adressé à Emmanuel Macron que le député de la Martinique, Serge Letchimy a interpellé le président de la République sur la problématique de l’emblème des 4 serpents qui perdure malgré son interdiction formelle.

“Lors de votre dernier voyage en Martinique les 26 et 27 septembre 2018, Messieurs Jean-Phillipe Nilor, député de la Martinique et Victor Monlouis Bonnaire, journaliste ont souhaité attirer votre attention sur les armoiries de l’île, emblème bleu et blanc aux 4 serpents, porté par les gendarmes, présent sur les bâtiments publics et utilisé de manière informelle comme drapeau de la Martinique. Symbole colonial créé par l’ordonnance du 4 août 1766 du général et de l’intendant de la Martinique et de Sainte-Lucie, arboré dès lors par tous les propriétaires de bateaux des deux îles, cet emblème rappelle sans cesse à un grand nombre de martiniquais, la barbarie de la traite négrière et la violence de la colonisation.
Monsieur le président, informé de l’origine de l’histoire et du symbole de ces armoiries pour la population, vous aviez pris la décision le jour-même de faire retirer l’écusson aux quatre serpents, des uniformes des gendarmes et de l’ensemble des bâtiments publics de l’île. En dépit de cette décision importante, saluée par l’ensemble des martiniquais et martiniquaises, l’emblème aux quatre serpents n’a malheureusement pas disparu de l’espace public et privé.
Il est vrai qu’aucun décret ou texte réglementaire n’a à ce jour consacré l’interdiction, quelle qu’en soit la forme, de le porter, de l’afficher et de l’utiliser en Martinique.
Par conséquence, conformément au pouvoir réglementaire propre à votre fonction et en accord avec vos déclarations de septembre 2018 en Martinique, je vous appelle à combler rapidement ce vide juridique, en consacrant le retrait et l’interdiction sans délai, de toute forme d’affichage et d’utilisation de cet emblème, vestige d’une époque révolue…”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un Adblock a été détecté dans votre navigateur. Afin de pouvoir accéder gratuitement à nos différents articles, il est demandé de désactiver votre logiciel.