Escroquerie : 27 personnes trompées pour un préjudice de près de 50 000 euros
Image d'illustration
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis début décembre, la DDSP de la Martinique est saisie de nombreuses plaintes suite à des escroqueries sur les réseaux sociaux. Les victimes sont contactées via Snpachat, Instagram, Facebook, mail et se voient proposer une offre d’emploi, l’effacement d’une dette financière, ou une contrepartie financière pour encaisser un chèque.

Le fraudeur dépose un chèque sur votre compte et vous fournit des IBAN vers lesquels vous lui virerez les fonds, tout en conservant un pourboire pour services rendus. Une fois les chèques crédités sur votre compte, vous fournissez vos accès de banque à distance au fraudeur ou réalisez vous-même les opérations de virement vers les IBAN qu’il vous a fournis. Les virements sont exécutés et l’argent débité. Mais rapidement, les chèques reviennent impayés (volés, falsifiés, …) et l’argent que vous avez viré vers le fraudeur est perdu.
Toute personne à qui on demande d’encaisser un chèque pour ensuite faire un virement d’un montant inférieur et qui pense donc pouvoir garder la différence, est en face d’un escroc. Les pirates redoublent d’imagination en manipulant les clients via les réseaux sociaux.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guadeloupe : des mineurs de 12 à 16 ans placés en garde à vue après avoir lancé des bombes artisanales

Article précédent

Covid-19 : un « passeport vert » proposé par une députée du nord de la France pour les vaccinés

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer