ActualitésEuropeFrance

Charente-Maritime : une femme enceinte décède malgré trois appels passés au SAMU, une plainte déposée

Une enquête a été ouverte par les autorités en Charente-Maritime suite au décès d'une femme enceinte. Cette dernière avait contacté à trois reprises le Samu. Le conjoint a porté plainte contre X.

Une enquête a été ouverte à la suite de la mort d’une femme enceinte âgée de 24 ans, dimanche à Jean-de-Liversay (Charente-Maritime), alors que ses proches avaient tenté à plusieurs reprises de joindre les secours. En effet, cette dernière qui souffrait de diarrhées et de vomissements a appelé à deux reprises le Samu dans la nuit de samedi à dimanche.

Le dimanche matin, un troisième avait été réalisé, en vain. La jeune femme se trouvait dans la maison de sa belle-famille à quelques kilomètres de la Rochelle. Elle « avait appris quelques jours plus tôt son état de grossesse » précise le communiqué du procureur de la République.

Une plainte contre X déposée

C’est lors d’un dîner au restaurant samedi dernier que l’état de santé de la jeune femme a commencé à se dégrader. Il s’est ensuite aggravé au retour du domicile de la belle-famille qui a alors prévenu les secours. « Au vu de la situation, ils décidaient de se rendre aux urgences au petit matin mais son transport s’avérait incompatible avec son état de santé », poursuit le parquet dans son communiqué. « Recontactés, les services de secours intervenaient mais ne parvenaient pas à la réanimer. Son décès était constaté à 10 heures. »

Une enquête a été ouverte par le parquet de La Rochelle afin de savoir ce qui s’est réellement passé. Cette dernière a réquisitionné les bandes sons des appels téléphoniques. Une autopsie sera pratiquée sur le corps de la jeune fille afin de déterminer les causes exactes du décès. Des examens « anatomopathologique et toxicologique », doivent également être réalisés par l’institut médico-légal de Poitiers. Le conjoint a par ailleurs déposé plainte contre X pour comprendre les circonstances exactes de la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité