•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attention à ce que vous faites sur les réseaux sociaux. En effet, une femme âgée de 50 ans qui a fait de fausses déclarations a touché plus de 25 000 euros de prestations sociales dans les Alpes-de-Haut-Provence.

Entre 2014 et 2018, la quinquagénaire bénéficiait en effet de plusieurs prestations sociales en tant que mère célibataire isolée. Pendant ces quatre années, elle a ainsi perçu plus de 25 000 €. Finalement, c’est en consultant son profil Facebook, que la CAF a découvert que cette femme n’était pas célibataire. La femme vivait en couple avec son compagnon de 45 ans et exposait sa vie conjugale sur le réseau social.

Fraude découverte, une plainte a été déposée par la CAF. Elle a été condamnée à 1 500 euros d’amende avec sursis pour avoir fait de fausses déclarations auprès de la CAF, mais ce n’est pas tout. Après avoir reconnu les faits, la quinquagénaire doit rembourser les 25 122 euros versés à tort. Cette affaire a été envoyée au mois de mai prochain pour statuer sur les dommages et intérêts à verser à l’organisme sociale. Le compagnon a lui aussi été condamné à 1 500 euros d’amende avec sursis pour recel de ce délit.

À partir de 2020, et ce pendant trois ans, l’administration fiscale et les douanes pourront collecter et exploiter des données accessibles notamment sur les réseaux sociaux pour détecter les fraudeurs.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un incendie s’est déclaré dans un champ de canne à Cap-Est au François (VIDÉO)

Article précédent

Le 1er salon du E-Sport et du jeu vidéo en Martinique

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Actualités

Tu pourrais aussi aimer