L'actuMartiniqueSanté

Ethéphon : les producteurs de bananes de Martinique condamnent fermement ces pratiques illégales

Dans un communiqué de presse, la préfecture de Martinique indiquait avoir ouvert une enquête pour l'utilisation frauduleuse d'éthéphon, un régulateur de croissance qui accélère donc la coloration des fruits. Du côté des producteurs de bananes de Martinique, ils condamnent ces pratiques illégales. "Nous produisons exclusivement des bananes dessert. Nous rappelons que 100 % des bananes mises sur le marché local par nos producteurs répondent à toutes les exigences, normes et méthodes de mûrissage réglementaire. "

Une enquête judiciaire a été ouverte après la découverte d’un usage frauduleux d’éthéphon, qui accélère la coloration des fruits, sur des bananes plantains commercialisées en Martinique, a annoncé jeudi 25 août le parquet de Fort-de-France. L’enquête devra déterminer les responsabilités dans l’utilisation de ce produit interdit pour les bananes et les conséquences sanitaires pour les consommateurs et les utilisateurs de l’éthéphon, précise un communiqué conjoint du parquet et de la préfecture de la Martinique.

Cette molécule aurait été pulvérisée sur les fruits cueillis encore verts pour accélérer leur jaunissement «afin de présenter à la vente des produits plus attrayants pour le consommateur», ajoute le communiqué. Ce phytorégulateur, utilisé pour accélérer la maturation de certains fruits, n’est autorisé en Martinique que pour la culture de l’ananas, afin d’en accélérer la floraison. Des traces d’éthéphon ont été retrouvées sur 25 lots de bananes parmi 37 testés à différents stades de leur distribution. Les achats auprès des fournisseurs suspectés ont été immédiatement suspendus.

Les producteurs de bananes condamnent

Suite à ce scandale, dans un communiqué de presse, les producteurs de bananes de Martinique condamnent fermement ces pratiques illégales.

« Nous produisons exclusivement des bananes desserts. Nous rappelons que 100% des bananes mises sur le marché local par nos producteurs répondent à toutes les exigences, normes et méthodes de mûrissage réglementaire. »

Toujours dans ce communiqué, les producteurs indiquent que :

« nous réprouvons tous amalgames ayant pour unique but de tromper l’opinion publique et stigmatiser notre profession ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.