mercredi 30 novembre 2022
0696802424
AccidentFranceL'actu

Cholet : un garçonnet et sa sœur tués lors du feu d’artifice du 14 Juillet

Un "incident de tir" survenu pendant le feu d'artifice de Cholet (Maine-et-Loire) a causé jeudi soir, la mort d'un enfant de 7 ans et de sa sœur de 24 ans, indique le procureur d'Angers. L'accident a également fait 7 blessés dont un grave. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire après cet « incident de tir » lors de la fête nationale.

Accident feu d'artifices à CholetCapture d'écran.

Un garçon de 7 ans et sa sœur de 24 ans ont été tués lors d’un dramatique « incident de tir » survenu pendant le feu d’artifice du 14 juillet jeudi à Cholet (Maine-et-Loire), qui a également fait un blessé.

L’enquête, ouverte pour homicide involontaire, devra déterminer les circonstances précises de l’accident, survenu peu après 23h00 « sur un terrain stabilisé près du stade de Cholet », a précisé le procureur de la République d’Angers, Éric Bouillard, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le frère et la sœur assistaient au feu d’artifice avec d’autres membres de leur famille et se trouvaient « à une cinquantaine de mètres du pas de tir » lors de l’accident. Un blessé a également été hospitalisé, dans un état qui n’a pas été précisé.

 

« A ce stade aucun autre blessé ne s’est signalé », a ajouté le magistrat, qui s’est rendu sur place. Interrogé sur les circonstances de l’accident, le procureur a évoqué un « incident de tir », sans plus de précision. « Il est beaucoup trop tôt » pour en dire plus, a-t-il ajouté.

Une enquête ouverte

« Il y a des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux. Toute personne disposant d’images susceptibles d’aider l’enquête est invitée à contacter le commissariat au 02.41.64.82.00​ », invite le procureur.

Laurent Picard, venu au feu d’artifice avec ses deux filles de 8 et 13 ans, a assisté à l’accident, dont il a publié quelques images vidéo sur Facebook.

« J’étais à 5/6 mètres de l’explosion avec mes deux filles, j’ai reçu des étincelles et senti la chaleur du souffle », a-t-il témoigné auprès. « Heureusement, là où j’étais placé j’ai servi de bouclier à mes filles en quelque sorte »

A la fin de cette vidéo d’un peu plus d’une minute, on voit ce qui ressemble à l’explosion d’une fusée parmi une petite foule massée derrière un grillage, puis des cris et des gens qui courent en tous sens, alors que des flammes sont visibles par terre.

« Est-ce une fusée partie de travers ou qui a explosé en retombant ? C’est arrivé tellement vite, je ne saurais pas dire », a-t-il ajouté.

Peu après l’explosion, Laurnet Picard dit avoir vu un homme allongé sur le sol, apparemment brûlé, et une femme à qui des secouristes faisaient un massage cardiaque.

« Ca criait partout, c’était un peu la panique », se souvient-il, encore choqué. « J’ai mis les filles à l’abri. Ca aurait pu être nous! Je suis profondément impacté et touché par ces deux décès et le blessé grave »

Des dizaines de pompiers mobilisés sur place

Malgré l’incident, le feu d’artifice a été mené à son terme puis la foule a été dispersée, selon lui. Environ 70 pompiers ont été dépêchés sur place, selon le Courrier de l’ouest.

Le maire de Cholet Gilles Bourdouleix, a expliqué que des membres de la sécurité auraient « conseillé aux personnes » se trouvant à proximité des lieux de l’accident « de s’éloigner ».

La municipalité travaille « depuis des années » avec l’artificier chargé du feu d’artifice, a-t-il ajouté, et « c’est la première fois » qu’un tel drame survient pendant les festivités du 14 juillet à Cholet selon lui.

« C’est un drame épouvantable », a-t-il commenté.

L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale du Maine-et-Loire et au commissariat de Cholet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.