L'actuMartinique

Une pétition en ligne pour dire stop aux décharges qui brûlent en Martinique depuis plusieurs mois

Voilà maintenant depuis plusieurs mois que certains habitants du Diamant, de Sainte-Luce, des Anses d’Arlets et de Rivière-Salée sont impactés par des incendies à répétitions notamment à la décharge de Céron situé à Sainte-Luce. Le 15 janvier dernier, les feux ont encore repris sur cette même décharge, une situation qui n’arrange pas ces habitants.

Afin de se faire entendre des autorités, l’association de défense et de protection contre les pollutions et nuisances environnementales de Martinique (ADPPNEM) a mis en ligne une pétition pour dire STOP aux décharges qui brûlent en Martinique. En effet, ces derniers mois, mise à part, la décharge de Céron à Sainte-Luce, plusieurs autres sites, Petit Galion ou encore la Trompeuse ont aussi connu des incendies à répétition. Au moment où nous rédigeons cet article, 372 signatures ont été enregistrées.

L’association demande à travers cette pétition un soutien des actions pour faire fermer définitivement la décharge à ciel ouvert de Céron et que le « SMTVD soit condamné pour tous les préjudices sanitaires, écologiques et économiques causés.« 

 

Depuis le 07 Septembre 2021, nous vivons une catastrophe écologique et sanitaire sans précédent avec des feux de décharges réguliers en Martinique. Les riverains et habitants des communes avoisinantes sont intoxiqués jours et nuits par les fumées toxiques. Les lixiviats (jus de décharge) se déversent dans la nature sans limites et sans contrôles.

Dans le sud, ce sont les habitants Diamant, de Sainte-Luce, des Anses d’Arlets et de Rivière-Salée qui sont les plus impactés avec la décharge de Céron. Pour Fort de France avec le centre de la Trompeuse, ce sont les habitants de Dillon, Volga, Chateauboeuf, Sainte-Thérèse les plus concernés. Dans le nord, ce sont les communes du Robert, Gros Morne et Trinité qui sont impactés avec le centre de Petit Galion.

Aujourd’hui, Samedi 15 Janvier 2022, les feux ont encore repris sur la décharge de Céron.

Cela fait 5 mois que cette décharge brûle à ciel ouvert sans que rien de sérieux et de concret ne soit fait pour stopper définitivement ces incendies fulgurants et toxiques pour l’Homme et l’environnement.

Depuis le 11 Novembre 2021, plus de nouvelles des autorités, plus de nouvelles du Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets (SMTVD) sauf les démissions en chaines de ses administrateurs et au final de son président.

Au-delà même de cet impact sur la santé et l’environnement, le fond du problème reste la problématique de la GESTION DES DÉCHETS EN MARTINIQUE.

Cliquez ICI pour accéder à la pétition en ligne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.