À la uneCrise sociale (DIRECT)Martinique

Quelques barrages toujours d’actualité en Martinique notamment au niveau du port, ce mercredi

La grève générale continue en Martinique, ce mercredi 1er décembre 2021. Si certains barrages ont été levés notamment par les forces de l’ordre, certains sont toujours présents sur quelques axes, notamment dans le giratoire de Somarec à Schoelcher. Ce mercredi matin, les automobilistes ont quand même pu circuler plus librement en se faufilant entre les décombres entassés aux différents barrages érigés ces derniers jours. À Rivière-Salée, le barrage a été enlevé. Il est actuellement nettoyé. À Sainte-Marie, les forces de l’ordre sont aussi passée à l’action pour débarrer.

En tout cas, la situation n’est pas pour autant revenu à la normale. La climat reste tendu, comme au port de Fort-de-France. Des échauffourées ont éclaté entre forces de l’ordre et manifestants où du gaz lacrymogène a été utilisé.

Dans un communiqué de presse, le grand port maritime de la Martinique indique que jusqu’à présent, le port a toujours assuré sa mission prioritaire en préservant l’approvisionnement de l’île malgré le blocage des accès portuaires depuis le 22 novembre dernier.

En effet, ses salariés et toute la communauté portuaire ont permis d’assurer la continuité territoriale par le déchargement de tous les navires à quai mais également la sécurité des biens et des personnes par la mise en place de dispositifs de sécurité d’urgence. En revanche, en raison de la persistance de ces blocages, l’acheminement des marchandises est rendu inopérant depuis une semaine. Il existe désormais un risque avéré de rupture de la chaîne d’approvisionnement concernant les biens de première nécessité voire de nécessité vitale :
  • denrées périssables pour les divers magasins de l’île
  • denrées de la Banque Alimentaire (qui distribue des repas chaque jour aux plus démunis)
  • produits essentiels pour soigner la population
  • médicaments attendus par les pharmacies et les hôpitaux
  • oxygène liquide (notamment pour les malades du Covid)
  • produits nécessaires pour assurer les chimiothérapies
  • produits essentiels attendus par ODYSSI et la SME et pour rendre l’eau potable

L’impossibilité de sortir les conteneurs va provoquer une saturation du port dans les jours qui viennent. Cette saturation aggravera la situation en rendant impossible le déchargement des futurs navires de marchandises.

ZayActu.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.