À la uneMartinique

Plusieurs syndicats appellent à un rassemblement à la Maison des syndicats, mercredi 29 décembre 2021

Manifestants préfectureL'intersyndicale en route vers la préfecture. Photo : réseaux sociaux.

La mobilisation contre le pass sanitaire (pass vaccinal) et contre l’interruption du versement du salaire se poursuit en Martinique. Dans un communiqué de presse, deux syndicats, la CDMT et CGTM appellent à un rassemblement, le mercredi 29 décembre 2021 à la maison des syndicats à Fort-de-France à 8 heures. Un rassemblement pour faire le point sur les avancées des différents ateliers.

Dans ce même communiqué, ces syndicats indiquent rejeter les mesures répressives à savoir, le pass vaccinal, l’interruption du versement du salaire, l’interdiction  d’exercer et les suspensions de contrat. Ils exigent que des réponses immédiates et acceptables soient apportées à tous les points de la plateforme du 22 novembre dernier.

Vendredi 17 décembre, Castex a franchi un nouveau pas en annonçant un durcissement de la loi instituant l’obligation vaccinale, en mettant en place un « pass vaccinal » qui s’appliquerait à tout le monde dès janvier 2022, et plus seulement aux professionnels de santé. Olivier Véran a déclaré: « le pass vaccinal est une forme déguisée de l’obligation vaccinale ».
Indifférent aux craintes et aux doutes exprimés, le gouvernement montre sa volonté de maintenir, voire d’amplifier la répression : non versement de salaire et suspension de contrat, anti chambre de rupture de contrat ou « rupture conventionnelle », « forme déguisée » de licenciement. Quel mépris !
Mercredi 22 décembre, lors d’un rassemblement à la Maison des Syndicats, les participants ont signifié que tous les points de la plateforme revendicative du 22 novembre 2021 étaient toujours à l’ordre du jour tandis que l’urgence reste la menace de sanctions (interdiction d’exercer son activité, interruption du versement de la rémunération). Ensemble, nous appelons à un rassemblement mercredi 29 décembre 2021 à 8.00 à la Maison des Syndicats.
En tout cas, ces syndicats indiquent que les préavis de grève des 15 et 22 novembre dernier courent toujours et couvrent tous les salariés (public et privé).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.