Crise sociale (DIRECT)Martinique

« La grève continue » annonce l’intersyndicale avec un appel au rassemblement à la Maison des syndicats, ce samedi

Manifestants préfectureL'intersyndicale en route vers la préfecture. Photo : réseaux sociaux.

La grève générale qui a débuté depuis deux semaines en Martinique n’est pas terminée. C’est en tout cas, ce qu’annonce l’intersyndicale, et ce, malgré le ravitaillement des stations-services, la sortie de certains produits du port et la levée des barrages (parfois par la force avec les blindés de la gendarmerie).

Une procédure judiciaire a été lancée par la direction du Grand port maritime de Fort-de-France assignant en référé d’heure à heure, le 1er, puis le 3 décembre 2021, les syndicats CGTM,FO STIS et UGTM  Dans un communiqué de presse, l’intersyndicale appelle à un rassemblement à 8 heures 30 à la maison des syndicats avant de rallier le palais de justice. En effet, l’audience se poursuivra ce matin à 9 heures.

Des ateliers ont démarré : Transport, Pêche, et Santé. Et déjà sont apparues les premières entraves dont l’Etat est à l’origine via ses représentants. Ainsi, dans l’atelier Pêche, les représentants de l’Etat ont clairement fait savoir que leurs propositions étaient à prendre ou à laisser. L’Etat montre ainsi le mépris qu’il porte à ces réunions devant permettre le dialogue. Dans l’atelier Santé qui s’est déroulé le 2 décembre 21 en présence du préfet, du directeur de l’ARS et d’un représentant du CHUM, c’est le chantage qui prévaut.
Là, le directeur de l’ARS a bien déclaré que la date butoir du 6 décembre est repoussée au 31 décembre 2021, mais il refuse de produire un écrit pour officialiser cet engagement. Après insistance des représentants de l’Intersyndicale, le préfet a décidé de produire ce courrier, mais en l’assortissant d’une condition : que les syndicats interviennent auprès des professionnels de santé pour les inciter à communiquer à leur employeur leur situation concernant le parcours vaccinal. Face à la détermination de la délégation, il est finalement revenu sur cette demande.
L’Intersyndicale rappelle que tous les ateliers sont des espaces d’échange qui doivent aboutir à la satisfaction de nos revendications. Elle rappelle en outre que des ateliers ne se sont pas encore tenus : Vie chère, chlordécone, jeunesse, culture.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.