Médecine
Image d'illustration.

La Martinique connaît son deuxième jour de grève générale, ce mardi 23 novembre 2021 avec un durcissement des blocages sur les axes routiers. Dans une lettre ouverte, l’Union Régionale des Médecins Libéraux de Martinique (URML) « de manière la plus ferme les menaces et insultes proférées ce jour, sur les barrages érigés sur les axes routiers à l’encontre de médecins empêchés de regagner leurs postes de travail et pour certains, de pratiquer des interventions chirurgicales vitales. »

Dans cette même lettre ouverte envoyée à Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique, ce mardi 23 novembre 2021, « l’URML demande au préfet, de toute urgence de tout mettre en œuvre afin d’assurer la libre circulation des personnels médicaux dans l’exercice de leurs fonctions, dans un contexte de crise sanitaire majeure entraînant de facto une dégradation mécanique de la prise en charge optimale de l’ensemble des patients de notre territoire. Il en va, vous devez en être persuadé, de la vie de nos concitoyens. »


Transport : pas de TCSP, le réseau de bus du centre à l’exception des lignes de Saint-Joseph à l’arrêt ce mardi

Article précédent

Un homme grièvement blessé à l’arme blanche au bourg du Robert

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer