Port de Fort-de-France.
Port de Fort-de-France. Photo : mgi-ci5.com

Les 14 et 15 octobre dernier, des échauffourées ont éclaté entre forces de l’ordre (policiers et gendarmes) et soignants lors de la mobilisation au CHU de Martinique sur le site de l’hôpital Pierre Zobda Quitman. Les vidéos ont fait le tour des réseaux sociaux, montrant des soignants et manifestants se faire gazer. Des images qui ont choqué les internautes et bien d’autres encore.

Suite à ces évènements, les organisations syndicales du port de Fort-de-France indiquent être solidaires avec le personnel soignant.

Nous dénonçons fermement l’usage des forces de l’ordre lors de la gestion de ce conflit et la répression à l’encontre de nos compatriotes. Nous appelons les autorités compétentes à entendre raison et à s’assoir à la table des négociations.

Dans ce même communiqué de presse, reçu par notre rédaction, ce lundi en début de soirée, l’intersyndicale du port de Fort-de-France indique rester vigilante quant à l’évolution de la situation « à bon entendeur salut ! »


La fin de la gratuité des tests de dépistage covid-19 en Martinique prévue le 15 novembre 2021

Article précédent

CHUM : les personnels hospitaliers autorisés à accéder à leur service sans présenter de pass sanitaire

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Martinique

Tu pourrais aussi aimer