Cercueil
Image d'illustration/Freepik.

La mobilisation contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale se poursuit et les évènements qui ont eu lieu à proximité des urgences de l’hôpital Pierre Zobda Quitman entre forces de l’ordre et manifestants ne passent pas non plus. Après les chauffeurs de taxi de place, les motards, ce vendredi soir, c’est au tour des pompes funèbres de soutenir les soignants. Eux aussi sont mobilisés contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale.

Les pompes funèbres ont décidé eux aussi de se rassembler, ce samedi 23 octobre dès 14 heures 30 à Carrère pour partir à 15 heures en direction du CHU de Martinique. Une mobilisation en soutien au personnel médical.

Pour rappel, l’obligation vaccinale des soignants entre en vigueur, le 24 octobre en Martinique. Les soignants devront se présenter avec au moins 1 dose de vaccin sinon, ils pourraient risquer une suspension de leur contrat de travail. Une mobilisation est prévue, lundi matin dès 8 heures à la maison des syndicats avec soignants, infirmiers libéraux et autres professions. En attendant, la mobilisation se poursuit au CHUM. Les personnels réclament de pouvoir se rendre au travail et soigner les patients sans pass sanitaire.


Bidon de gaz : un bon de 12€ offert aux familles en grande précarité par le CCAS du François

Article précédent

Une baleine retrouvée morte sur une plage au Diamant (VIDÉO)

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Martinique

Tu pourrais aussi aimer