Hôpital Pierre Zobda Quitman.
Hôpital Pierre Zobda Quitman. Photo : Centre hospitalier Universitaire de Martinique
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Agence Régionale de Santé, en partenariat avec le centre hospitalier universitaire, fait appel à l’ensemble des professionnels de santé volontaires de Martinique, pour venir appuyer les équipes du CHU de Martinique. En effet, depuis quelques semaines, la Martinique fait face à une flambée de cas covid-19 qui provoque une ruée de patients vers le CHUM.

Aujourd’hui, le CHU de Martinique est confrontée à une forte tension à la suite de la reprise de l’épidémie sur notre territoire. Les professionnels de santé sont mobilisés depuis plus d’un an et demi dans la lutte contre la covid-19 et sont épuisés. La poursuite de la mobilisation des professionnels est donc cruciale pour la prise en charge des patients atteints du virus, mais aussi de tous les autres patients et permettre un roulement des équipes hospitalières.

Face à la dégradation rapide de la situation épidémique en Martinique, l’ARS et le CHU lancent donc un appel à la mobilisation de tous les professionnels de santé, y compris les personnels retraités depuis moins de 5 ans, en capacité de pouvoir se libérer dès à présent, pour venir renforcer les équipes du CHU de Martinique.

Tout professionnel qui souhaite se porter volontaire est invité à se rapprocher de la direction des soins du CHUM au : 0596 55 23 07.

« Dans ce contexte de forte tension pour le système de santé, il est primordial de saluer et soutenir l’engagement, aux côtés des patients, de tous les professionnels pour faire face à la propagation du virus » indique l’ARS dans son communiqué de presse.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emeutes à Fort-de-France : une cagnotte ouverte pour les sinistrés

Article précédent

Un piéton percuté par une voiture au Lorrain, ce samedi soir

Article suivant

1 Commentaire

  1. fô zot arété vacabonageri zot la ok bonda manman zot

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer