plage bourg Anses d'Arlet
Plage du bourg des Anses d'Arlet. Photo : ansesarletmartinique.free.fr
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Comité Martiniquais du Tourisme accentue la présence de la destination sur le digital et optimise sa visibilité auprès de ses cibles prioritaires à travers les outils digitaux. Ce spécialiste se nomme Christophe Courcaud. Sa mission a débuté, ce samedi 10 avril 2021 et va durer trois semaines afin de cartographier le territoire pour les plateformes Google Maps et Google Street. Il faut savoir que Christophe Courcaud est intervenu en novembre 2020 en Guadeloupe pour le même type de projet. Il va intervenir à Saint-Pierre et Miquelon en septembre prochain. Il a aussi couvert durant deux ans à la Polynésie Française.

Seront référencés plus d’une quinzaine de points d’intérêt touristique :

  • Les plages
  • Les randonnées
  • Les excursions nautiques
  • Les principaux axes de transport

Les enjeux :

  • Accroitre rapidement la visibilité de la destination sur Google Maps et son milliard d’utilisateurs mensuel
  • Permettre aux futurs visiteurs de découvrir la destination avant leur voyage
  • Disposer d’un nouveau stock d’images en 360° de la Martinique

Le prestataire, spécialiste de l’intégration de points d’intérêts touristiques à 360°et des circuits à 360°sur le site de Google Streetview débutera sa mission le 10 avril pour une durée de 2 à 3 semaines.

Éléments techniques de ce traçage:

  • Mise en place de traces Google Streetview
  • Création de vues (photos & vidéos) à 360° sur Google Streetview

Tout cela à destination de toutes les personnes cherchant sur Google Maps des informations touristiques sur la Martinique.

Un exemple de ce qui a déjà été réalisé :


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée scolaire : un préavis de grève illimitée déposé par le SNUipp-FSU Martinique à compter du jeudi 15 avril

Article précédent

Eruption de la Soufrière : une coopération organisée et active en Martinique afin d’aider Saint-Vincent

Article suivant

1 Commentaire

  1. Malheureusement ceci n’est pas du tout la bonne façon de procéder pour obtenir une couverture Google Street View de qualité. En procédant par l’intermédiaire d’une personne extérieure à Google (car oui ce n’est pas un employé utilisant une caméra créée par Google contrairement à ce qu’on pourrait croire) les images obtenues sont de qualité inférieure, plutôt floues, avec un temps de chargement plus élevé que des images faites par Google et une très mauvaise expérience utilisateur (navigation lente et frustrante, véhicule non masqué contrairement aux images Google).

    Il est affligeant de voir que la Polynésie Française et la Guadeloupe par le passé, la Martinique en ce moment et St-Pierre et Miquelon à l’avenir tomber dans le club des territoires avec une couverture Street View de second rang, là où La Réunion a su tirer son épingle du jeu et obtenu une couverture de haute qualité prise à l’aide d’une caméra officielle de Google faite sur mesure pour le service.

    En contactant Google en tant qu’entité officielle – ce que le Comité Martiniquais du Tourisme est après tout – il est possible de créer un partenariat afin d’obtenir un prêt de la toute dernière génération de caméra, créée par Google explicitement pour Street View, et ce gratuitement. Cela a été fait récemment en Thaïlande avec l’office de tourisme national pour couvrir le fleuve principal du pays, où bien à Sidney avec la compagnie de transport public locale pour couvrir les gares ferroviaires de la métropole. Ce n’est clairement pas impossible, encore faut-il le savoir et malheureusement ce savoir n’est pas facile à obtenir, encore moins quand un prestataire essaye de tirer son épingle du jeu en vendant ses services à un prix onéreux.

    En attendant la Martinique à son tour sera désavantagée par rapport aux autres territoires avec une couverture Google Street View officielle de meilleure qualité tels que Porto Rico, la République Dominicaine ou l’île de Curaçao. Dommage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Actualités

Tu pourrais aussi aimer