À la uneActualitésCaraïbesMartinique

L’auteur présumé de l’homicide volontaire commis dans la nuit de 13 au 14 novembre 2019 à Saint-Joseph mis en examen

Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2019, Grégory Meranos était tué par balles à Saint-Joseph. L'auteur présumé de l'homicide volontaire a été interpellé et mis en examen. Une seconde personne interpellée dans une autre affaire toujours à Saint-Joseph.

Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2019 à Saint-Joseph, Gréogy Meranos âgé d’une trentaine d’années avait été tué par balle. Cette nuit-là, la victime et celui qui l’accompagnait avait été pris à partie par deux individus à la sortie d’un snack. L’un d’eux tirait en direction de Grégory Meranos qui, atteint à l’abdomen, s’écroulait immédiatement, avant de décéder quelques minutes plus tard. Le second individu volait les effets en possession de la seconde victime, avant de prendre la fuite.

Mise en examen d’un homme de 28 ans

Suite à ça, une enquête avait été immédiatement ouverte par les forces de l’ordre. Les investigations s’orientaient rapidement en direction d’un ressortissant sainte-lucien âgé de 28 ans, lequel parvenait toutefois à prendre la fuite dans son île natale. Les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Martinique ont réussi à l’appréhender en Martinique au cours du mois de juillet. A l’issue de très nombreuses opérations de recherches, l’individu était localisé dans une habitation située aux Trois-Îlets où il a pu être interpellé, hier matin (jeudi 3 septembre 2020) à 6 heures. Il se trouvait en possession d’une arme à feu, approvisionnée. L’intéressé a reconnu au cours de sa garde à vue être l’auteur du coup de feu mortel, perpétré sur fond de trafic de stupéfiants. L’homme a ensuite été présenté à un magistrat instructeur cet après-midi, mis en examen des chefs d’assassinat et vol avec arme, avant d’être incarcéré. Il encourt une peine de réclusion à perpétuité.

Un autre homme interpellé dans une autre affaire

La commune de Saint Joseph avait été le théâtre fin 2019 de trois faits criminels, puisqu’il avait été également déploré une tentative d’homicide le 21 décembre et un assassinat le 28 décembre. L’auteur présumé des faits du 21 décembre avait pu être interpellé dès le 13 janvier 2020. Quant à l’auteur présumé des faits du 28 décembre, il a pu être interpellé le 18 mai dernier après avoir été expulsé de La Dominique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité