ActualitésCaraïbesMartinique

Coupures d’eau : des abonnés du Lamentin désabusés et qui n’en peuvent plus de cette situation

Les coupures d'eau notamment au Lamentin persistent. Certains abonnés entament leur troisième semaine consécutive sans eau courante et sont désabusés.

50 jours sans eau courante depuis le début de l’année 2020 et troisième semaine consécutive sans une goutte. Des abonnés notamment de certains quartiers du Lamentin sont désabusés et n’en peuvent plus de cette situation. En effet, ces derniers font face à des coupures d’eau de longue durée.

Ces abonnés ont monté un collectif afin d’introduire Odyssi devant la justice, c’est chose faite, après une première plainte, Odyssi a été condamné, il y a trois jours par le tribunal judiciaire de Fort-de-France. Après cette condamnation, Odyssi a répliqué par le biais d’un communiqué de presse indiquant attaquer à son tour la SME pour manquement au contrat signé. Catherine Conconne, la sénatrice, n’a pas tardé à saisir le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles sur ce dossier épineux qui est l’eau courante en Martinique.

Des abonnés sur le point de craquer

En attendant, ce sont des abonnés, mères et pères de famille, personnes âgées, malades qui subissent une situation plus que catastrophique depuis plusieurs semaines. Enfin, il faut rajouter que la Martinique est en confinement depuis le 17 mars dernier pour lutter contre la propagation du coronavirus. Certains abonnés sont désabusés et sortent quotidiennement afin de récupérer plusieurs litres d’eau. Certains n’hésitent pas à pousser plusieurs coups de gueule.

Huitième semaine… Nous entrons dans la huitième semaine d’une représentation d’un spectacle pour lequel nous n’avons pas acheté de ticket ! Un spectacle plutôt un « sketch » impliquant Odyssi… et des abonnés qui n’ont absolument rien demandé ! Un sketch privatisé MESDAMES, MESSIEURS ! Rien que pour nous, les usagers de la CACEM !

Un sketch à GUICHET pardon à « ROBINET » FERMÉ et essentiellement Lamentinois ! Bon ok, j’exagère un chouille… Ont été acceptés et invités également au « casting » certains abonnés de Fort-de-France, Schœlcher, Saint-Joseph, Ducos, Sainte-Luce… Pardon d’avance pour ceux que j’aurais oublié. J

8esemaine de représentation déjà… et ce, juste pour « l’Édition 2020 » !

J’avoue qu’avant je refusais de noter. Les coupures étaient ponctuelles et ne dépassaient pas une à deux journées. Je prenais donc sur moi, sur mes voisins, ma famille… mes relations. Mais en y regardant de plus près, cela fait plusieurs années que cela dure. À chaque fois le même message laconique : « En raison d’une casse matérielle, nous informons nos abonnés… – Quand on était au courant ! Avant cet épisode je ne me souviens pas -en tant qu’abonné- avoir été spécialement averti, ah si, il fallait sans doute avoir écouté la radio… passons… » Service public vous dîtes…

Vous habitez où, Pays-Mêlés ? Ah bien oui, vous savez votre réseau est très ancien alors ce sont des choses qui arrivent… Et alors… Alors quoi ??? Tout cela doit pouvoir se réparer, non ? Naïvement, comme certainement d’autres, je me disais : « Bien, ils vont réparer et tout va fonctionner comme avant ». Bah tiens…

Revenons à la préface de cette Édition 2020, dernière semaine de Mars précisément, période où j’ai commencé à pointer (je vous ferais grâce de Janvier et de Février). L’opérateur a alors tenté de nous proposer un spectacle « assaisonné » du style : « Avec quoi je vous la serre la coupure… » Je vous conseille « Coupure tournante » vous verrez, c’est mieux quand on n’est pas habitué…
Allez et une « Coupure tournante, MESSIEURS, DAMES » !

« COUPURES TOURNANTES », deux mots qui mirent ensemble veulent dire quelque chose dans le Larousse de chacun… Hein les confinés, vous avez bien le temps de vérifier… Vous me direz J

« Coupure » je sais bien ce que cela veut dire. « Tournante », également… à moins que ?

Visiblement, j’ai l’impression que pour certains, l’association de ces deux mots n’a pas tout à fait la même signification…

Pour sûre des « Coupures » nous en avons eues ! Et de plus en plus longues… De quelques heures, nous sommes passés à « plusieurs jours d’affilés ». Le mot « Tournantes » n’avait alors plus aucune raison d’exister, les coupures pour ainsi dire généralisées ! Et extraordinairement, c’était toujours les mêmes quartiers qui étaient impactés, Acajou, Pays-Mêlés, Jeanne d’Arc, Long-Pré… pour ne parler que du Lamentin.

Fort de son trop grand succès, le Menu de « l’Édition 2020 » servi jusqu’alors sur la page Facebook de l’opérateur a fini, lui aussi, par évoluer.

Et c’est ainsi que « Coupure tournante » a fini par céder le pas à : « En raison de difficultés d’approvisionnement de ses réservoirs dues aux conditions exceptionnelles de sécheresse, la distribution en eau est interrompue… ». Même message pour les administrés des communes de Fort-de-France, Schœlcher, Saint-Joseph… Tiens, encore et toujours le Centre… Qu’aurions-nous fait pour mériter cela ?

Personnellement, je m’étais fait à l’idée peut être un peu « conne » -pardon je l’ai pas dit- que nous allions TOUS partager cet état de fait ! Cette fameuse « période de sécheresse » !

Si sécheresse il y a, ne concernerait-elle pas toute la population ?

Serions-nous tous logés à la même enseigne sur le territoire Martinique ? Force est de constater que nous ne sommes pas tous considérés avec la même équité !

Serions-nous redevenus une Région et un département « secondaire », au point que l’on ne se soucie guère d’une partie des administrés et de leur approvisionnement en eau potable ?

Peut-être que la Préfecture aurait pu nous renseigner, nous appuyer…

Allô, mais allô quoi… T’as du shampooing mais tu n’as même pas d’eau ?!!!

SITUATION UBUESQUE ET TOTALEMENT ANORMALE en pleine période de COVID19 !!!

À la longue… ça agace forcément !

Le 1er Mai donc, j’ai décidé de rejoindre le « Collectif des Usagers de l’Eau de la CACEM ».

Et là, EAU MIRACLE, celui-ci aidé de deux avocats, proposait de se rassembler afin d’obliger l’opérateur à nous remettre l’EAU dans les plus bref délais ! Ni une, ni deux, j’ai foncé ! La suite, vous la connaissez.

Jeudi 7 Mai, le tribunal judiciaire de Fort-de-France rendait son verdict : « Odyssi était condamnée à rétablir dans les plus bref délais l’eau courante à chaque abonné du Lamentin »

Oui mais voilà… Aujourd’hui Dimanche 10 Mai 2020 -et alors que l’opérateur serait contraint de verser une indemnité à ses administrés par jour de retard- l’eau ne coule toujours pas quartier Pays-Mêlés ! Dépendants et otages que nous sommes d’un opérateur qui, depuis plus de huit semaines maintenant, est devenu jours comme nuit « fruit pourri » de tous nos MEAUX D’ICI…

Un lamentinois plus qu’excédé !

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité