Guadeloupe : des locaux interpellés sur leur présence sur une plage. La municipalité réagit

Une internaute a poussé un coup de gueule après avoir été interpellée par des personnes de leur présence sur une plage en Guadeloupe. La municipalité de Saint-François a tenu à réagir.

Le témoignage d’une internaute : 

Lundi de Pâques, nous décidons d’aller prendre un bain en famille à l’Anse des Rochers à St François (plage bordant la résidence Anchorage). Plage très calme pour la période… Au moment de partir par le bord de plage, une métropolitaine nous interpelle en nous demandant si nous sommes résidents car la plage est « privée « et « qu’ils » ne veulent pas de « ça » ici!!!
Ma première question est donc de demander : C’est quoi « Ça »??

Sa réponse: « Que les locaux viennent sur cette plage !!» sous-entendant les Noirs, les Créoles.
Je lui réponds donc que nous sommes sur le littoral et pas dans la Résidence et que de surcroît il n’a pas de plage privée en Guadeloupe.

Elle répond: « -Vous n’avez rien à faire ici, d’ailleurs nous allons clôturer la plage car nous avons même acheté les 50 pas géométriques, la plage est privée et réservée aux propriétaires de la Résidence même leurs invités ne sont pas autorisés à se baigner ».
Nous avons été choqués… Dèpi ki tan moun pé pa bènnyé si plaj gwadloup????
(Nous avons emprunté un sentier et n’avons en aucun cas pénétré la Résidence) Nous avons donc décidé de revenir prochainement prendre un bain à l’Anse des rochers et même d’y emmener notre pique-nique, je recommande d’ailleurs à tous d’en faire autant, la mer est calme et la plage peu fréquentée (on comprend pourquoi🤬)
Ka sé moun la konpwann????
Yo bizwen fou nou dèwo a kaz an nou???

Communiqué de la commune de Saint-François

La municipalité de Saint-François a été interpellée par le témoignage d’un usager de la plage de l’Anse des Rochers qui circule depuis hier soir sur les réseaux sociaux et le système de messagerie instantanée WhatsApp. Dans ce témoignage, l’usager en question dit avoir été chassé de la plage, avec sa famille, par une personne qui s’est présentée comme propriétaire à la Résidence Anchorage. Cette dernière ayant avancé un prétendu caractère privé de cette partie du littoral. Face à cet évènement, la municipalité de Saint-François souhaite rappeler quelques règles fondamentales relatives au littoral et à sa fréquentation.

Tout d’abord, la municipalité tient à rappeler que la loi dite « Littoral » du 3 janvier 1986 a réinscrit la zone des 50 pas géométriques dans le domaine public de l’Etat, sanctuarisant cette zone comme inaliénable et imprescriptible, alors que la loi du 2 avril 1955 et son décret d’application incorporaient cette zone dans le domaine privé de l’Etat, impliquant ainsi la possibilité de la céder.

Cela implique donc pour le cas particulier de la plage de l’Anse des Rochers, comme partout ailleurs en Guadeloupe, que cette dernière a et conserve un caractère public.
Dès lors, toute personne, sans distinction, peut jouir de l’usage de cette plage, à condition d’y respecter les règles élémentaires de la vie en commun.

La municipalité rappellera aussi aux propriétaires, dans un courrier, qu’ils ont l’obligation légale de laisser le droit de passage aux usagers de la plage, de ne pas modifier l’état des lieux et laisser la signalisation en place. De plus, les articles R121-37 et R121-41 du Code de l’Urbanisme prévoient qu’une bande de 3 mètres soit laissée pour accès au littoral et sa fréquentation.

Par ailleurs, la municipalité de Saint-François rappelle que le camping sur les plages de son territoire, à l’exception de la Coulée, est strictement interdit.

Laissez votre avis
Share Button

Recevez gratuitement les dernières nouvelles de Martinique et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'Application "ZayActu" :

*

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité