L’artiste YeahMan C arrête à son tour la musique

Reviendra-t-il un jour sur sa décision ? L'avenir nous le dira.

L’artiste qu’on ne présente plus YeahMan C arrête à son tour la musique après “18 années musicales fantastiques”. L’artiste depuis cette annonce fait une rétrospective de sa carrière sur sa page facebook, rétrospective que vous retrouverez dans cet article.

Après Straïka D et bien d’autres encore, c’est YeahMan C de son véritable nom Christophe Carter qui arrête à son tour la musique alors qu’il a sorti son tout nouvel album intitulé “un mélange” en juillet dernier. Album disponible sur Itunes.

C’est lui même qui a annoncé cette mauvaise nouvelle sur son Facebook le 25 octobre dernier “MERCI A TOUS G PASSÉ 18 ANNÉES MUSICALES FANTASTIQUES AVEC ET GRACE A VOUS…JE VOUS AIME!!!”.

Depuis cette annonce, beaucoup de fans n’ont pas hésité à lui rendre hommage et à se demander pourquoi autant d’artistes arrêtent la musique.

(Vous vous rappelez certainement de ce titre “Sans cesse” que tout le monde écoutait en boucle en 2007 hein ? )

Certains accusent les médias qui joueraient un rôle primordial dans cette affaire. L’épidémie s’arrêtera-t-il ? Reviendra-il un jour sur sa décision ? L’avenir seul nous le dira.

En tout cas depuis, il fait une rétrospective de sa carrière et poste chaque jour un souvenir qu’il souhaite partager avec ses fans. Une rétrospective que nous allons également faire dans cet article afin de lui rendre hommage de son vivant.

Mais qui est Yeahman C ? 

D’après sa biographie sur sa page Facebook

Yeahman’C, de son véritable nom Christophe Carter, vient au monde le 15 février 1982 dans la commune de Schoelcher en Martinique.

C’est en écoutant les artistes fondateurs locaux du Raggamuffin tels que Janick Mc et Métal Sound, qu’il se découvre une véritable passion pour la musique et tout particulièrement pour le reggae. Deux ans plus tard, il décide d’en faire son métier et se joint à Lascar, Loy, Rebel, Fabooloos et Daya du Collectif Accapella Sound qui lui permette ainsi de faire ses premières scènes et radios. Il prend confiance en lui et fait la rencontre de Natwal, avec qui il squatte « Indika Sound » (Warner, Tchilda, Skanky) et assure quelques scènes en temps que choriste et chanteur (Show Ghetto Raid).

En 2001, il quitte la Martinique pour Paris afin d’élargir sa culture musicale. Il y fait la rencontre du Groovin’ (Jah Mike, Guy’Al Mc, Mc Janick, Straïka,) avec qui il travaille sous l’œil avisé et orienté de Straïka. A Montpellier il fait la connaissance du Collectif Art & Spirit Sound composé de Kulee Weed, Natwal, Santos et Djalice avec qui il gagne en expérience et en maturité.

Après plusieurs apparitions sur différentes compilations ainsi que sur des albums d’artistes confirmés, il sort en 2008, son 1er album intitulé «C’est le Bon » qui obtient un succès immédiat auprès du public. Le titre « Elle est spéciale », véritable hymne à l’amour, explose les charts et sera reprit en cœur par tout son public.

De retour à Paris, lui et ses potes forment le Collectif Jahsporas Sons avec Loy, Issac, Jee’S, Fabooloos et Natwal. Il y croise la route du Full Hundred Sound (Kaprisson, Celcius, Difé, Filou, Kalalou) et continue depuis à évoluer aux côtés de Straïka en se produisant dans plusieurs villes de France et d’Europe.

Yeahman’C ainsi que les membres de la « Jahsporas Sons » grandissent ensemble et se produisent régulièrement sur scène.
En Juillet 2014, un premier opus très promoteur « Toutes les femmes » annonce la sortie de son deuxième album courant 2015.

Produit par Strategy Production, composé par Beag du RaggaDubForce, mixé par le jamaïcain BraveDheart qui a notamment écrit pour Sizzla , masterisé au mythique studio TUFF GONG en jamaique créer par BOB MARLEY et enfin arrangé par Tyronie Downie, clavier des Wailers , ce premier titre « Toutes les Femmes » annonce un nouvel album qui promet d’être haut en couleurs et en collaborations.

Laissez votre avis
Tags
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.