À la uneGuadeloupe

Admiral T pose pour McDonald’s. La publicité qui fait polémique en Guadeloupe

L’artiste guadeloupéen Admiral T qui pose pour McDonald’s sur une publicité afin de présenter le nouveau sandwich le ‘McGoulou” se fait lyncher par certains sur les réseaux sociaux. C’est la polémique du moment et découvrez pourquoi.

Mais pourquoi Admiral T se fait autant lyncher sur les réseaux sociaux par quelques internautes ?

L’artiste qui a fait une publicité pour McDonald’s, présente le tout nouveau sandwich le McGoulou. Si certains semblent y adhérer, d’autres ne sont pas pour.

Pire encore on l’accuse de promouvoir l’obésité, “alors que jusqu’ici personne n’avait rien trouvé à redire au propriétaire même de la franchise sur place” déclare Serge Bilé sur sa page Facebook.

“C’est une blague! !! Je suis très déçu… la mal bouffe est un gros problème aux Antilles. C’est une Alimentation saine que tu devrais soutenir !!!! Ça pousse les gens surtout les jeunes qui t’admire à mal s’alimenter ! Désolé mais je ne comprends pas ton engagement pour cette chaîne  alimentaire! Ou alors c’est l’argent qui te fait prendre pied”

“Admirait t t a pas autres choses a foutre que de prôner mac do,alors que ton peuple mange pas à leur faim!!!franchement vraiment déçu!!!”

“Mais…. Il est ou le temps ou tu disais: consommez lokal…!!!! Made in gwada, fruit a pain et manioc !????? Il est ou l’esprit saint ??? Bercy t’es monté au cerveau ou quoi ti mal ??? L’entreprenariat ok, mais n’oublie pas les valeurs que TU as revendiqué Putinnnnn !!!! si c’est pas une blague, alors je ne comprend pas la démarche. Pas du tout. Contradiction culturelle, et insensée, de la part du type qui remettait les idées claires aux géants de l’industrie de la mal bouffe et revendiquait le prolétariat antillais, pour sa force et son avenir. Comme dirait maitre Yoda: ”déçu je suis.””

Réaction complète de Serge Bilé sur sa page Facebook :

“C’est la pub qui fait polémique en ce moment en Guadeloupe. Le chanteur Admiral T pose pour McDonald’s et se fait lyncher par certains sur les réseaux sociaux. On l’accuse de promouvoir l’obésité, alors que jusqu’ici personne n’avait rien trouvé à redire (ou presque) au propriétaire même de la franchise sur place.

On l’accuse aussi de ruiner les petits marchands avec ce McGoulou, qui concurrence les agoulous et les bokits, comme si Admiral T avait à lui seul le pouvoir de déplacer les foules d’un lieu à un autre. Bref, pour celles et ceux d’entre nous qui les côtoient au quotidien, qui savent à quel point “la vi artis rèd”, qui savent aussi comment c’est difficile, même pour les plus connus, de mobiliser de l’argent pour faire ne serait-ce qu’un simple… single, ce procès en sorcellerie a de quoi surprendre. Si l’obésité est UN VRAI PROBLÈME qui mérite A JUSTE TITRE d’être soulevé dans cette affaire, la survie de nos artistes est un vrai problème également, car elle pose la question de la pérennité de nos cultures.

Car que voit-on aujourd’hui ? Il n’y a plus de producteurs de disques parce que les albums ne se vendent plus. Donc il y a de moins en moins de chanteurs et de chanteuses, susceptibles de porter haut nos musiques auprès des nouvelles générations, au moment où les sonorités d’ailleurs déferlent et vampirisent tout. Il suffit d’écouter les radios locales pour le constater.

Les détracteurs d’Admiral T sont-ils eux-mêmes exemptes de tout reproche ? Peut-être que s’ils avaient acheté ses disques massivement, avec le même empressement qu’ils mettent aujourd’hui à lui reprocher cette affiche, Admiral T n’aurait pas eu besoin de nouer un tel partenariat pour continuer à exister sur la scène locale et internationale.

Au final, dans cette affaire comme dans beaucoup d’autres, on en revient toujours à l’éternelle histoire de la paille et de la poutre…”

Qu’en pensez-vous ? 

Laissez votre avis
Right Menu Icon
Close

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité