EmploiFranceL'actu

Haute-Vienne : un chauffeur de car scolaire qui déposait des collégiens pour des raisons de sécurité devant chez eux licencié

Un chauffeur de car scolaire a été licencié par son employeur car il déposait des collégiens devant chez eux pour leur éviter de marcher dans le noir sur une route communale, sans trottoir ni marquage au sol. L'homme a décidé de saisir les prud'hommes. Une pétition a aussi été lancée.

Intérieur d'un bus.Image d'illustration / Freepik.

Un chauffeur de car scolaire en Haute-Vienne, qui avait l’habitude de déposer des collégiens devant chez eux pour des raisons de sécurité, a été licencié pour faute grave par son employeur. Il s’agit de la société Europ Voyages, nouveau titulaire du marché public dans le secteur des Billanges, commune de 300 habitants qui lui reproche d’avoir pratique des arrêts dits « sauvages », différents de ceux prévus sur son parcours, dans cette zone.

L’employeur met aussi en cause le comportement du salarié pour expliquer sa décision. « Quand je lui ai demandé de ne plus ramener les enfants chez eux, il m’a insulté. Il n’a pas respecté le lien de subordination », affirme Maxime Trossat, gérant de l’entreprise.

Mais pour le chauffeur comme pour des parents concernés, il en allait de la sécurité des enfants qui auraient eu, sinon, à marcher au bord de routes jugées dangereuses, en particulier de nuit. Le chauffeur a décidé de saisir les prud’hommes.

Une pétition ayant comme titre « non au licenciement du chauffeur de bus qui déposait une collégienne devant chez elle pour des raisons de sécurité » a été mise en ligne. Cette pétition recueille au moment où nous rédigeons cet article près de 40 000 signatures.

Récemment, un chauffeur de bus a été licencié pour avoir refusé de laisser une enfant seule en rase campagne. En effet, sans le chauffeur, cette collégienne aurait dû parcourir chaque jour 650 mètres à pied sur une route de campagne, sans trottoir, sans marquage et dans le noir. Il avait donc pris l’habitude de s’arrêter devant son domicile situé sur son circuit.

Figurez-vous qu’il a été licencié pour faute grave par son entreprise.

Nous prions le gérant de bien vouloir réintégrer ce chauffeur qui a simplement fait preuve de bon sens en ces temps où l’insécurité augmente considérablement et qui est apprécié par tous les parents d’élève !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.