InternationaleL'actuTechnologie

Une plainte déposée contre TikTok par des parents après le décès de deux fillettes

Deux utilisatrices de 8 et 9 ans sont mortes après avoir participé à ce défi du nom de "Blackout Challenge" qui consiste à se faire suffoquer jusqu'à l'évanouissement. Elles en ont pris connaissance sur la plateforme TikTok. Les parents ont décidé de porter plainte contre TikTok.

Le réseau social Tik Tok.Le réseau social Tik Tok. Photo : Freepik.

Deux familles ont indiqué avoir porté plainte, mardi 5 juillet, contre le réseau social TikTok, après la mort de leurs filles de 8 et 9 ans, rapporte le quotidien britannique The Guardian. Les parents mettent notamment en cause l’algorithme et sa capacité à présenter des contenus dangereux, néfastes, voire mortels pour des jeunes enfants.

En effet, la mort des fillettes, survenue en 2021, est liée au « Blackout challenge » (« défi du trou noir »), un défi populaire et particulièrement dangereux sur TikTok, qui consiste à s’étrangler jusqu’à la perte de conscience.

La plainte, déposée au tribunal de Los Angeles aux Etats-Unis, comprend plusieurs chefs d’accusation: la promotion de contenus dangereux par l’algorithme, le manque de mesure pour empêcher les jeunes d’accéder à l’application, et le manque de transparence sur le caractère addictif de l’application.

« TikTok savait de façon incontestable que le défi mortel du « Blackout » se propageait sur l’application, et que son algorithme le proposait à des enfants, dont celles qui ont perdu la vie », peut-on lire dans la plainte.

Les parents sont accompagnés juridiquement par le Centre juridique des victimes des réseaux sociaux, qui propose des ressources pour les familles victimes de l’addiction et du danger que peuvent représenter les réseaux sociaux.

« Accros » à TikTok

Les deux fillettes n’ont rien en commun, mais leur histoire est similaire. Elles possédaient chacune un smartphone et sont décrites dans le document comme « accros » au réseau social pendant les mois qui ont précédé leur mort.

Attirées par l’idée de popularité, elles publiaient régulièrement des vidéos d’elles, exécutant des chorégraphies ou des défis populaires de la plateforme. « Parce que la majorité de ces défis impliquaient de danser ou de manger, les parents d’Ariana ne les ont pas jugés dangereux », explique la plainte.

« Lalani (l’une des fillettes, ndlr) avait 8 ans à l’époque et n’était pas en mesure d’appréhender ou de comprendre la nature dangereuse de ce que TikTok l’a encouragée à faire », est-il écrit dans la plainte.

Les familles de Lalani et Ariana les ont retrouvées inconscientes, une corde attachée au cou.

En novembre 2021, l’entreprise avait publié un rapport étudiant l’impact des défis dangereux sur sa plateforme. Quelques mesures avaient alors été engagées, comme la mise à jour de son « Centre de sécurité » où l’on peut trouver des informations sur les défis. Des avertissements doivent également désormais figurer sur les vidéos ayant rapport à la mort, la dépression ou à l’automutilation, par exemple. TikTok n’a pas souhaité commenter les faits auprès du Guardian.

Source : BFM TV

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.