L'actuMartiniqueSécurité Routière

Non, il n’y a aucun radar tronçon sur la Rocade de Fort-de-France, ni ailleurs en Martinique

Depuis plusieurs heures, une fausse information circule sur les réseaux sociaux parlant d'une installation d'un radar tronçon sur la Rocade de Fort-de-France. Il s'agit de feux de signalisation présents depuis plusieurs années.

Feux de signalisation RocadeFeux de signalisation sur la Rocade de Fort-de-France.

« Nouveau radar suspendu sur la Rocade de Fort-de-France, sens Schoelcher/Lamentin« . Voici le message qui circule depuis plusieurs heures sur les réseaux sociaux. Il est accompagné d’une illustration parlant de radar tronçon qui serait présent depuis peu sur la Rocade de Fort-de-France à hauteur du radar fixe juste avant le tunnel de l’ancienne maternité et d’une photo et vidéo.

Il faut savoir que cette information est fausse, il s’agit de feux de signalisation présents depuis plusieurs années sur cette portion de route, Il n’y a aucun radar tronçon ni sur la Rocade ni ailleurs en Martinique. Attention à ce qui circule sur les réseaux sociaux avant de partager.

Qu’est-ce qu’un radar tronçon ?

Un radar tronçon est un radar automatique à base de caméras infrarouge, de détecteurs de vitesse et de traitement d’images permettant de calculer des vitesses moyennes de circulation routière (et fluviale) et de traiter par informatique les infractions de vitesse au code de la route de véhicules entre deux points éventuellement distants de plusieurs kilomètres.

Contrairement au radar automatique fixe qui contrôle la vitesse instantanée d’un véhicule, les radars tronçon sont composés de deux caméras infrarouge distantes couplées à des détecteurs de vitesse qui enregistrent les plaques d’immatriculation, l’heure de passage au dixième de seconde près et les vitesses instantanées des véhicules au départ et à l’arrivée d’un tronçon contrôlé. Un système de traitement de l’information calcule alors sans marge de tolérance la vitesse moyenne entre les deux passages.

En cas d’infraction de vitesse mesurée, aucun flash photographique ni autre forme d’avertissement n’informe le conducteur. Les clichés sont envoyés automatiquement au centre automatisé de constatation des infractions routières de Rennes puis les contraventions au contrevenant par La Poste.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.