dimanche 27 novembre 2022
0696802424
CTMEconomieL'actuMartinique

L’état d’urgence sur les prix déclaré par la CTM qui engage une baisse des prix sur 1 000 produits de première nécessité

Panier de caisse supermarchéImage d'illustration.

Au cours de sa séance plénière ce jour (13 avril), l’Assemblée de Martinique a déclaré officiellement l’état d’urgence sur les prix.

L’Assemblée de Martinique a ainsi confié au Conseil Exécutif, présidé par Serge LETCHIMY, le mandat de négocier avec l’Etat et l’ensemble des acteurs engagés dans mécanismes de formation des prix (communes, distributeurs, etc.) afin de travailler à la baisse des prix de 1000 produits de première nécessité.

Le Conseil Exécutif a d’ores et déjà confirmé travailler à la révision de ces mécanismes de fiscalité et notamment d’octroi de mer sur un panier de 1000 produits concernant les ménages les plus modestes et de la classe moyenne.

Toutefois, l’Assemblée de Martinique, consciente du risque que ces baisses soient immédiatement « grignotées » par une hausse des prix par d’autres acteurs impliqués dans les mécanismes de fixation des prix, demande au Conseil Exécutif d’exiger des contreparties fortes de l’ensemble des parties à cet effort en matière de baisse des prix notamment par :

  • Le blocage des prix à la consommation par l’Etat en Martinique ;
  • La suppression de la TVA que perçoit l’Etat sur cette même liste ciblée de produits ;
  •  La mise en œuvre par l’Etat en lien avec la Collectivité de Martinique, de mesures permettant l’encadrement des marges des grossistes et distributeurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.