À la uneCrise sociale (DIRECT)Martinique

L’intersyndicale appelle à la poursuite et au renforcement du mouvement, ce jeudi 2 décembre 2021

Manifestants préfectureL'intersyndicale en route vers la préfecture. Photo : réseaux sociaux.

La grève générale qui dure depuis plus d’une semaine en Martinique, devrait continuer, voire même se renforcer pour la journée du jeudi 2 décembre 2021. C’est en tout cas, ce qu’annonce l’intersyndicale dans un communiqué de presse diffusé en fin d’après-midi ce mercredi. Dans ce même communiqué, l’intersyndicale dénonce :

Fermement les propos stigmatisant les guadeloupéens, en tentant de les opposer aux martiniquais qui eux seraient de bons élèves. Le colonialisme s’est toujours appuyé sur la division pour maintenir sa domination. Une telle déclaration de Lecornu est une duperie, une insulte aux peuples antillais et renoue avec les pires moments d’une époque coloniale manifestement non révolue. Nous réaffirmons notre totale et entière solidarité avec nos camarades de la Guadeloupe qui se battent et avec tous ceux qui, en Martinique et en Guadeloupe, se battent encore. Car il faut que toutes les personnes sanctionnées financièrement sur la base de cette loi scélérate soient reprises.
Sébastien Lecornu a ensuite déclaré que la délégation de l’Intersyndicale avait condamné de manière unanime les violences des manifestants. A aucun moment, de telles déclarations n’ont été émises par les membres de l’Intersyndicale. Et nous insurgeons contre cette affirmation du ministre. Pour autant, nous dénonçons les exactions commises en marge du mouvement.

Nous dénonçons et condamnons en revanche la violence bien réelle de l’Etat:

  • Avec l’annonce de Macron le 12 juillet de sanctions financières pour les soignants non vaccinés qui ne se soumettraient pas à l’obligation vaccinale ;
  • Avec l’appel à candidature de policiers et de gendarmes spécialisées en maintien de l’ordre pour intervenir en Guadeloupe et en Martinique
  • Avec l’intervention musclée de forces de répression sur le site du CHUM le 15 octobre 2021 ;
  • Avec l’envoi en Guadeloupe et en Martinique du RAID et du GIGN, unités d’élite de la police et de la gendarmerie ;
  • Avec un comité d’accueil composé de gendarmes mobiles avec leurs équipements complets ce mardi 30 novembre 2021 attendant la délégation de l’intersyndicale.
  • Avec l’annonce le 30 novembre 2021 de l’arrivée de nouveaux escadrons de gendarmes mobiles

Intersyndicale Communiqué suite rencontre avec S Lecornu

Les barrages pourraient donc reprendre de plus belle, ce jeudi en Martinique. La bonne nouvelle, l’intersyndicale a annoncé sur Martinique la 1ère, que les stations-services seront réapprovisionnées pour la journée de demain. À suivre…

ZayActu.org

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.