•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voilà maintenant, depuis plusieurs jours que plusieurs vidéos circulent sur les réseaux sociaux et la messagerie instantanée Whatsapp. Dans ces vidéos, on y voit certaines personnes avec des autotests mis à disposition dans les établissements scolaires en Martinique. Des vidéos réalisées dans l’optique de démontrer que ces autotests ne sont pas fiables et bien plus encore. En effet, sur ces vidéos, les autotests semblent devenir positifs au contact de l’eau.

Selon l’Académie de Martinique qui a publié sur sa page Facebook un message, elle souhaite lutter contre la désinformation.

Les auteurs et ceux qui diffusent de fausses informations alimentent vos inquiétudes pour exister sur les réseaux sociaux. Ils partagent leur méconnaissance des sujets d’actualité en travestissant souvent grossièrement la réalité. Ils vous utilisent. Ne leur donnez pas ce pouvoir sur vous. Les autotests mis à disposition dans les écoles, collèges et lycées sont fiables, homologués et sécurisés pour nos enfants. Ils contribuent à la sécurité sanitaire et au maintien de l’ouverture des établissements scolaires. Diffuser de fausses informations expose à des poursuites. Restons responsables et solidaires.

Selon le directeur scientifique du laboratoire AAZ, Alki Bouaziz, l’utilisation de ces autotests sans utiliser le liquide réactif prévu amènera systématiquement à un résultat invalide, dans ce cas, positif.

 

C’est avant tout un mésusage parce que le test n’est pas utilisé correctement, il est utilisé sans son réactif. Vous pouvez utiliser n’importe quel liquide, du coca, du jus de citron… Le liquide va dégrader le test, et ça va donner un phénomène de bandes qui vont apparaître mais (…) le test est parfaitement ininterprétable.

Le fait de dériver le test et de mal l’utiliser déclenche ces deux bandes où le test semble « positif » mais il ne l’est pas. Si vous prenez le test correctement utilisé avec le réactif, vous y ajoutez une goutte d’eau, le test sera parfaitement négatif. Le réactif est absolument nécessaire au bon fonctionnement du test.

Il pourrait se passer la même chose avec un test PCR, un test de grossesse… Si on met un autre liquide, on peut obtenir n’importe quoi en termes de résultat.

 

Loading video

Une vidéo suivant la même logique était déjà devenue virale en janvier 

En janvier 2021, les tests antigénique du laboratoire AAZ avaient déjà été au cœur d’une polémique. Une vidéo, visible dans ce tweet, prétendait montrer un de leurs tests antigénique donner un résultat positif au Covid-19 après avoir été testé avec quelques gouttes de Coca-Cola.

La vidéo faite dans un but humoristique a été prise au sérieux dans des dizaines et des dizaines de publications Facebook, jusqu’à devenir virale. Le 26 janvier, le laboratoire AAZ a publié un communiqué de presse expliquant qu’il n’y avait pas de virus de la Covid-19 dans la boisson gazeuse, et que le test était mal utilisé, de la même manière que pour la vidéo partagée récemment :

L’acidité de ce liquide dégrade le test en détruisant ses composants et provoque une réaction chimique rendant les deux bandes réactives visibles. Rappelons que le principe du test est une réaction immunologique qui doit se dérouler dans des conditions précises, notamment de pH, qui sont obtenues en suivant les indications de la notice d’utilisation fournie dans le coffret. Toute autre procédure d’utilisation est un mésusage.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

482 cas de covid-19 enregistrés en une semaine en Martinique, l’épidémie toujours en baisse

Article précédent

Un séisme enregistré en Martinique la nuit dernière

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Covid-19

Tu pourrais aussi aimer