@lataquinerieprod
@lataquinerieprod

*Ne touche pas mes cheveux 

On peut respirer là?

Non parce que depuis quelques semaines en Martinique tu peux pas faire un pas sans tomber sur un buzz, ou plutôt un badbuzz!

Et on va pas se mentir l’actu est lourde et fatigante!

moi évitant les bad news au quotidien

L’une des dernières histoires en date: LA TERRIBLE AFFAIRE DE L’AMEP MARTINIQUE !

Tremblez!!!!! 

Rappel des faits:
Le 04 octobre 2021 une trentaine d’élèves se voit refuser l’entrée de l’école.
Motif: une coiffure qui ne respecte pas le règlement intérieur.
Le lendemain, des élèves et parents d’élèves manifestent leur mécontentement
Le 12 octobre une autre mobilisation se déroule dans l’enceinte de l’établissement, l’AMEP accepte de recevoir les militants en réunions, militants qui demandent une modification immédiate du règlement intérieur.

Et pour cause, ces mesures qui ne sont pas forcément comprises par certains élèves:
« Ce n’est pas une coupe de cheveux qui fera qui fera de moi un bon ou un mauvais élève » en gros l’habit ne fait pas le moine toussa toussa!

D’autres sont carrément fâchés, ils trouvent ces mesures discriminantes et contraires aux valeurs du fondateur de l’établissement, Guy Cabort-Masson.
Une pétition est même lancée pour je cite « le droit à la liberté capillaire »
(Pétition que vous pouvez retrouver ICI )

Pourtant le règlement intérieur est modifié depuis un an. Règlement intérieur validé par le conseil d’administration et le conseil d’établissement.

Je vous l’ai dit hein! Bagay la cho! Bagay la compliqué!

*Attention dans cet article, je donne mon avis. C’est mon analyse, vous pouvez en avoir une autre, d’ailleurs vous pourrez nous faire partager VOTRE ANALYSE en commentaire. Par contre, n’oubliez pas, que ceux qui ne sont pas du même avis que vous, ne sont pas forcément kouyon tèbè bwabwa …
Juste un rappel…

L’AMEP EST DANS SON BON DROIT 

Bon avant de commencer à se chocolater (ce que j’adore faire), rappelons un point important:

Si on se base sur les FAITS et uniquement les faits, l’AMEP est dans son bon droit…

  • Un règlement a été discuté, voté et signé

Mme Christy Jean-Baptiste, la directrice de l’AMEP, rappelle qu’il est l’heure que le règlement entre en vigueur:

« Les choses sont très claires. Les élèves doivent avoir un look correct dont les cheveux coupés courts. Nous avons été très tolérants pendant un an. Le conseil d’administration et le conseil d’établissement ont voté la rigueur pour le règlement intérieur. En début d’année, j’ai envoyé un mot sur notre messagerie interne qui indiquait que le vrai règlement intérieur serait appliqué à partir du 4 octobre 2021. » 

Mme Françoise Saffache, la Présidente de l’APEL, l’association des parents d’élèves de l’AMEP enfonce le clou:
« Les parents ont signé le règlement intérieur. Une rappel a été fait le 20 septembre 2021. Les parents avaient l’information. » 

C’est nul mais c’est le jeu !

  • De plus, je suis d’accord avec le principe du règlement intérieur de manière générale

C’est dire qu’on m’a appris qu’il y a une tenue, pour un lieu et une occasion. On m’appris que personne ne devait me juger pour ma façon de m’habiller (la culture du viol, on vous voit…) mais qu’on ne s’habille pas de la même façon quand on va à la plage, et à la messe! Logique!

Ah oui, et on ne se présente pas à un entretien d’embauche en short/bermuda.
Je le dis parce qu’en 2021 il y a des gens qui font ça! Mais vous êtes des gros malades en fait? Y’a deux solutions soit vos parents ont zappé ce point dans votre éducation soit zot pa té ka koutéRessaisissez- vous!  

Bref, il y a une tenue règlementaire à respecter, et le règlement a été signé et approuvé. Normalement il ne devrait pas y avoir de débat et pourtant.

Déjà cette affaire de signature, c’est un peu un piège. Tu es un peu au pied du mur. Tu choisis pas une école en fonction de son règlement intérieur. Le règlement tu le découvres et le signes quand tu es DEJA à l’école (sa za rivé mwen)! La rentrée a été faite, tu as déjà acheté ton matériel, c’est la seule école qui propose ta formation, tu vas pas faire ton Che Guevara et refuser de signer le règlement parce que « olala ils ne veulent pas que tu portes des tongs à l’école »!

Bref, mais surtout le vrai débat, qui a enflammé la toile, porte sur les coiffures autorisées et ça questionne encore une fois notre rapport aux cheveux, A nos cheveux!

 

 

DES CHEVEUX PROBLEMATIQUES?

Et pour le coup, je suis pas contente! 

Déjà revenons sur le règlement intérieur:
voila ce qu’il dit: (disponible en intégralité juste ICI

* je n’arrive malheureusement pas à savoir s’il s’agit de la version mise à jour (il me semble en tous cas), mais quand bien même elle ne le serait pas, elle serait pire, puisque yo « bandé bagay la » !!

on parle de coiffure: « PROPRE – DECENTE – SANS EXCENTRICITE »
Moi on m’a appris à définir les termes du sujet:

Bon jusque là : « tenue et coiffure propres » ok, c’est des vêtements qui sont passé à la machine, des cheveux lavés avec du shampoing, l’hygiène quoi! ok

Mais « une tenue et coiffure décente et sans excentricité » ça veut dire quoi ?
Si pour la tenue je peux voir à peut près à quoi ils font référence, je suppose qu’ils parlent de sobriété et de minimalisme… (ne pas porter de gros bijoux, qu’on essaye pas de te les voler…)
Pour la coiffure c’est un peu plus flou. Ca veut dire quoi? Ne pas mettre des glinglins dans ses cheveux? Ne pas faire de coloration multicolore? Mais encore?

Alors voilà ce que dit le Larousse hein:

DECENCE
nom féminin
1. Respect des convenances, surtout en matière sexuelle, pudeur : Ne pas choquer la décence.
Synonymes : bienséance – dignité – pudeur
2. Dignité dans l’expression, les manières ; réserve, discrétion, tact : Ayez la décence de vous taire.
Synonymes : correction – éducation – réserve – savoir-vivre – tact

EXCENTRIQUE
adjectif et nom
Se dit de quelqu’un dont le comportement, la manière de s’habiller s’écartent de ce qui est habituel dans un milieu, une société :

En gros, tout ça est très flous et peut être soumis à interprétation, une interprétation subjective!

Mais après le règlement se montre un peu plus explicite.

L’AMEP veut que les garçons portent les cheveux courts: « taillés et coiffés »  = DECENT
L’AMEP ne veut pas que les garçons portent des « locks, nattes, tresses, ni coupes artistiques » = INDECENT ET EXCENTRIQUE

Pour les filles rien n’est vraiment signalé à part ce qui a déjà été dit plus haut!

 

@amepmartinique

Donc si je suis la logique: les locks c’est INDECENT et EXCENTRIQUE? Les nattes et les vanilles pour un garçon c’est INDECENT ET EXCENTRIQUE?

Ay Mon Dieu Seigneur la Vierge Marie c’est pas ca?!  C’est pas ça que l’AMEP nous dit là? Mais non mais non!

Les locks, les nattes, les mecs aux cheveux longs, ce n’est pas discret et ca s’écarte de ce qui est habituel? (je ne fais que paraphraser la définition du dictionnaire Larousse)

Oula j’hyperventile! Woaw!

Bref, les locks l’une des coiffures originelles donc BASIQUES, chez les noirs c’est excentrique? indécent? Selon quel prisme? On a mis le curseur où pour décider ça?

Si vous voulez qu’on le prenne en mode Corée du Nord, pas de soucis, mais dites simplement:
« On ne veut pas ces coiffures là parce qu’on aime pas, on trouve pas ça joli épi si zot pa conten toufé » plutôt que venir dire des trucs comme ça!

© julia_e/flickr – les coiffures autorisées en corée du nord

 

Revenons à l’afro maintenant, qui je le rappelle n’est pas explicitement mentionné dans le règlement intérieur: même question, pourquoi est-il interdit?
C’est sale? Excentrique? Indécent? Les trois à la fois?
En quoi l’afro est contraire au règlement? C’est une vraie question?  (Après peut être que j’ai pas la bonne version du règlement intérieur je le redis)…  

@facebook

 

UNE INSULTE

Pour le coup, JE TROUVE CA un peu insultant. Ca c’est moi. Mais je sais que je suis pas la seule.

Pourquoi?
Parce que ce que je lis en filigrane c’est que les cheveux de noirs (puisque nous sommes sur une île majoritairement peuplée par des noirs, les élèves de cette école doivent aussi être majoritairement noirs/afrodescendants, je suppose qu’on s’adresse avant tout à eux)
[…] sont problématiques.

Chez les mecs on veut pas qu’ils existent ces cheveux,  askip c’est pas bien vu un mec avec des cheveux, et les coiffures protectrices ne leur sont pas autorisées: « oui monsieur allez couper vos cheveux » 
Chez les meufs, visiblement l’afro, ce symbole politique, social et identitaire n’est pas non plus accepté. C’est d’une violence en vrai!

Des décennies de combats, pour ce résultat…
Pardon mais il ne faudrait pas s’étonner que certains le voient comme une négation de notre identité.

Etre propre ok, ne pas montrer son caleçon ok, mais ne pas porter de locks? D’afro?
Locks sé bagay jumpis? Afro sé bagay vié nèg? (comme diraient nos grands-parents)
Pardon mais c’est ça que je comprends!

Ca a vraiment l’air (je dis bien l’air, je n’accuse personne), ça a l’air d’une stigmatisation.
Parce qu’un caucasien avec une queue de cheval c’est pas excentrique hein, c’est d’un banal.
Et une caucasienne avec les cheveux lâchés c’est tout aussi normal. Mais la noire avec ses cheveux lâchés c’est plus bizarre? Pardon, désolée, la gravité fonctionne pas de la même façon pour nos cheveux excusez nous!

@pinterest

EST CE QU’ON POURRAIT ARRETER AVEC CES DEBATS STERILES?

Je souhaiterais sincèrement vivre dans un monde où on a dépassé tout ça.
Je trouve ça hors de propos:
Le monde va mal,
Un virus décime la population,
Le prix du gaz a augmenté le pouvoir d’achat a diminué
Le chômage et la précarité explosent
Le réchauffement climatique va nous tuer
Il n’y a pas assez de bus Martinique Transports dans les quartiers on attend un bus 50 min pour aller à Fort-de-France

Et des noirs stigmatisent d’autres noirs parce qu’ils portent leurs cheveux de noirs? …
Sérieux? Genre sérieux?

Epi vous pensez vraiment que l’enfant va couper ses locks alors? Vous savez le temps la patience l’argent qu’il faut pour entretenir ça?
Si vous voulez perdre un client élève … Why not!

Arrêtons ce cinéma, oui ok ils ont pas respecté le règlement mais vous saviez très bien que ça allait finir comme ca. Il y a déjà assez de problèmes, on va contourner ce problème épi on va trouver une solution alternative. Parce que plus ça va trainer, plus ça va devenir RIDICULE.

C’est bon, il y a deux ans en Guadeloupe c’était la même chose, il y a quelques années un personnel naviguant locksé pouvait pas exercer tranquillement au sein de sa compagnie aérienne…

Encore une fois si on suit la logique jusqu’au bout, si tu es locksé ou si tu portes des vanilles (je parle pas des piercings parce qu’à la limite ils peuvent s’enlever …) soit tu montes ton entreprise, ou tu finis au chômage puisque (presque) personne va t’embaucher…
Le nombre de locksés augmente, donc le taux de chômage aussi?

Le monde évolue tous les jours, prenons le train en marche.

 

VIVRE DANS UNE SOCIETE PLUS TOLERANTE, CEST POSSIBLE

Il y a un argument qui revient souvent c’est:

-« c’est une école privé elle fait ce qu’elle veut tu acceptes ou tu te tais »
-« si le patron ne veut pas t’embaucher parce que tu portes des locks/tatouages/piercings c’est son droit c’est son entreprise, son image de marque »

Oui c’est vrai, c’est irréfutable. Je vais pas contester, ni remettre en cause.

Justement, c’est la société que je remets en cause. Et c’est la société qu’il faut faire évoluer.

L’argument c’est que:  « le client pourrait avoir peur de l’employé parce qu’il porte des locks et que ça connote l’idée d’une personne qui se drogue blablabla, oui je sais que ca ne veut rien dire, mais l’entreprise pourrait perdre ce client et de l’argent gnagnagna ». 

OK

Mais c’est faux en fait. Si je pousse le résonnement jusqu’au bout: si dans chaque entreprise y’a un locksé ou percé ou tatoué, ben le client il n’aura pas d’autre choix que de faire avec …
Si il avait des préjugés, ces préjugés n’auraient pas d’autres choix que de disparaître à un moment donné!

Et quand une école, applique ce genre de mesures, en réalité elle nourrit ces préjugés là. Attention je ne la blâme pas, elle est le maillon d’un système.
Et je réitère, ce système n’est pas forcément le bon et ce système peut changer.

STORYTIME

J’ai séjourné en Angleterre, à Manchester plus précisément. Je travaillais dans un hôtel d’affaires, le numéro 1 mondial de sa chaine.
Sé pa bagay la fèt!

@meliahotelsinternational

Déjà je savais que les Anglais avait une réputation de « super tolérants » c’est ancré dans leur culture. On accepte la culture de l’autre, on ne cherche pas à assimiler l’autre (ex: les populations des anciennes colonies) et personne ne juge personne, limite ce qui est vu comme bizarre pour nous est normal, voir banal pour eux…

Cette réputation s’est avérée vraie: j’ai vu des femmes voilées me servir au Macdo, des personnes du sous continent indiens en pagri ou dastar (turban) et costume cravate, ou encore des punks bosser à la banque…
J’ai vu des meufs les fesses à l’air en plein hiver (portaient elles une culotte je sais pas) avec leur copain qui leur tenait fièrement la main, et tout le monde qui s’en foutait! Le décor était planté. 

Tous ces gens avaient un taff, et n’ont pas subi de discrimination à l’emploi! Woaw! Olala!

Et ils étaient tous propres et portaient et respectaient leur uniforme (ah ben oui on est en Angleterre l’uniforme c’est la base)

Bref, revenons à mon job à l’hôtel:
Le premier jour je suis briefée par mon manager, il m’explique plein de choses et me dit qu’il a fini, c’est bon je peux aller bosser.

Et je lui dit « ouais mais tu m’as pas parlé de ma tenue ». Oui je porte un uniforme ça je sais, mais je suis réceptionniste, je suis devant les clients, donc le maquillage toussa toussa je représente l’entreprise (l’entreprise de la personne) …

Et là kouté bien sa missié ka di mwen! Missié di mwen: 

« Ah non tranquille il n’y a rien de spécial à faire dès que tu portes ton uniforme et qu’il est propre c’est bon
D’ailleurs ce qu’on aime c’est les gens qui sortent de l’ordinaire, donc si tu as des tatouages des piercings n’hésite pas à les montrer! On veut que les employés se montrent tels qu’ils sont! » 

PAR-DON? Littéralement le plus gros choc culturel de ma life!

 

Alors non on n’est pas obligé de faire comme les Anglais c’est pas ca que je dis. Ce que je dis c’est qu’un autre modèle est possible et que ces histoires de « clientèles blabla » c‘est des excuses. C’est nous même qui alimentons ça, qui entretenons ces problématiques. C’est un conditionnement, et faut se déconditionner. 

Et il va falloir y réfléchir parce qu’il est hors de question que dans 50 ans mes gosses sortent des lyrics du genre « ah Stecy a oublié de se coiffer ce matin ah ah » parce que Stecy porte un afro hein…

NO WAY!

 

@pinterest

Bref recentrons nous un peu: 

Un règlement a été voté, l’école a le droit d’exclure, mais ce règlement devrait peut être, être rediscuté … MAYBE

D’ailleurs l’AMEP a fait un pas vers les élèves, une réunion s’est tenue le 12 octobre, et Mme Anne-Emmanuelle Haddad Fanon, la présidente du conseil d’administration de l’AMEP a déclaré que le CA restait « à l’écoute des élèves. »

Parlons à nos jeunes, apprenons leur à respecter les règles, apprenons leur à s’habiller, apprenons leur à s’impliquer quand des règles sont décidés pour que personne ne tombe des nues après hein…

Mais surtout faisons en sorte qu’ils continuent à apprendre à s’aimer. C’est fini l’époque où un noir locksé ça fait parler! Banalisons ça!
Laissons nos cheveux tranquilles et évoluons. Parce que l’évolution se fera, avec ou sans nous!
Les jeunes continueront à porter des afros, et des locks et des vanilles c’est un processus qui est enclenché,

Les gens qui prennent aujourd’hui les décisions (directeurs, présidents…) se dirigent inexorablement vers la retraite et seront remplacés tôt ou tard par d’autres plus jeunes, qui dans 10 15 20 ans porteront certainement aussi des locks et des afros de manière totalement normalisée.

Le changement est en marche. Oui il a des fondamentaux qui doivent demeurer, et d’autres qui doivent être rediscutés.
On vous dit: changez e cap à ce niveau, parce que vous entrerez inlassable en confrontation avec cette jeunesse!
Ce que vous faites, est inutile, chronophage, et inefficace.

Bref j’avais ça à dire. 

 


La ville du Marin va bientôt accueillir un hôtel 4 étoiles

Article précédent

Nouvelle mobilisation au CHUM sur le site de Pierre Zobda Quitman, ce lundi contre le pass sanitaire

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer