Masques en tissu
Image d'illustration.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La situation sanitaire en Martinique continue à s’améliorer avec une stabilité de tous les indicateurs épidémiologiques et hospitaliers depuis 3 semaines à un niveau bas. Suite à cette évolution favorable, la stratégie d’allégement progressif des mesures sanitaires se poursuit :

  • levée du couvre-feu de 23h00 à 5h00 à compter du dimanche 20 juin ;
  • fin du port du masque obligatoire dans les espaces publics extérieurs sauf dans les lieux à forte fréquentation : rassemblements, sorties des lieux de
    culte, rues commerçantes, marchés, files d’attente. Le port du masque dans les milieux clos reste obligatoire (entreprises, magasins, transports…) ;
  • suppression de l’obligation du port du masque dans les cours de récréation ;
  • passage à 65 % de la jauge pour l’accueil du public dans les ERP.

La vaccination : démarche citoyenne la plus utile pour se protéger notamment pour les personnes vulnérables. 91 500 personnes ont reçu une première dose représentant :
• 18 % de la population majeure
• 24 % des personnes âgées de plus de 70 ans
• 45 % des professionnels de santé dont 80 % du personnel médical du
CHUM.
39 000 personnes ont déjà reçu la deuxième dose.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’onde tropicale s’évacue en mer des Caraïbes et laisse place à une épaisse brume de sable

Article précédent

Une fête de la musique 2021 sous certaines conditions en raison de la crise sanitaire

Article suivant

1 Commentaire

  1. […] Le dimanche 20 juin, Stanislas Cazelles avait levé le couvre-feu, les statistiques favorables avaient emmené à la fin du port du masque en extérieur à quelques exceptions près. Pour rappel, lors de la semaine du 7 au 13 juin, cette épidémie avait bien diminué avec seulement 68 nouveaux cas de covid-19. Une époque qui semble bien loin aujourd’hui avec cette reprise de l’épidémie sur notre territoire. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer