À la uneActualitésCaraïbesMartinique

Rentrée scolaire : un préavis de grève illimitée déposé par le SNUipp-FSU Martinique à compter du jeudi 15 avril

Le SNUipp-FSU Martinique, syndicat des enseignants du premier degré a déposé un préavis de grève illimitée à compter du jeudi 15 avril 2021, "contre la mise en danger d'autrui délibérée" indique le syndicat.

Cette rentrée scolaire programmée, ce lundi 12 avril 2021 pour les écoles maternelles et élémentaires et le mercredi 14 avril 2021 pour les collégiens et lycéens en demi-classe fait couler beaucoup d’encre. L’épidémie de covid-19 qui progresse rapidement sur notre île chamboule tout. Elle a obligé les autorités à repousser de trois jours la rentrée scolaire pour les collèges et lycées en demi-classe.

Cependant, le SNUipp-FSU Martinique, syndicat des enseignants du premier degré n’est pas tout à fait d’accord avec la décision concernant les écoles maternelles et élémentaires. En effet, ce syndicat a décidé de déposer un préavis de grève illimitée à compter du jeudi 15 avril, « contre la mise en danger d’autrui délibérée » indique le SNUipp-FSU Martinique.

Le SNUipp-FSU Martinique entend ne pas laisser les personnels sans voix, ni moyen de refuser d’être envoyés au-devant de la scène. Il ne saurait accepter que les enseignants soient une variable d’ajustement de la crise sanitaire. Alors que des solutions d’aménagement sont décidées pour le second degré, du collège au lycée, les écoles maternelles et élémentaires quant à elles, ne sont pas concernées. Et des responsables en ont décidé ainsi.

Le virus ne circulerait pas de manière alarmante dans les écoles, d’après les remontées. Mais qu’est-ce qui remonte ? N’avons-nous pas assisté à l’inertie des « responsables » lorsqu’il devenait urgent de fermer certains établissements chez nous ? Faut-il que la situation devienne alarmante ? Que signifie fonctionner normalement lorsque le virus est dix fois plus contaminant ? Les décideurs auraient pu comprendre que le virus serait ramené dix fois plus vite dans nos foyers respectifs. Le motif d’éviter la rupture scolaire devient plus important que prendre les nécessaires précautions ?

Pour l’heure, nous ignorons si les professeurs du second degré qui reprennent officiellement, le jeudi 15 avril suivront eux aussi le mouvement ou pas. À suivre donc…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un Adblock a été détecté dans votre navigateur. Afin de pouvoir accéder gratuitement à nos différents articles, il est demandé de désactiver votre logiciel.