À la uneActualitésCaraïbesMartinique

Rentrée scolaire : les conséquences du harcèlement à l’école sont lourdes pour les victimes

En cette période de rentrée scolaire, il est important de parler du harcèlement scolaire où les conséquences peuvent être lourdes pour les victimes. Une première vidéo circule malheureusement sur les réseaux sociaux.

Près de deux semaines après la rentrée scolaire en Martinique, un premier cas éventuel de harcèlement en milieu scolaire a été signalé en Martinique, au lycée de Trinité. En effet, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on y voit un élève de la partie professionnelle du lycée Frantz Fanon à Trinité voulant récupérer son téléphone mobile dans les mains d’un autre élève. L’un d’entre eux lui demande de dire s’il te plaît et le menace de le « shooter ».
« Chers parents et professeurs, ceci se passe au lycée professionnel de Frantz Fanon à Trinité en Martinique. Un élève est contraint de réclamer son propre portable sous pression. Les autres élèves semblent s’en amuser. Il est filmé contre sa volonté! Des parents avertis valent mieux que l’incompréhension d’un étudiant angoissé à l’idée d’aller en cours voire pire !!
Il faut que cela cesse !!!!!
Éduquez vos Gosses revient à préserver ceux des autres et inversement!! An lo initil ki komprenn yo mafia passé tout moun, fouté sa an koté !!
J’ose espérer que des mesures seront prises et que les parents concernés réagiront!!!! »

Des conséquences qui peuvent être lourdes pour les victimes

Une vidéo qui a littéralement indigné les internautes qui ont l’ont très certainement signalé aux autorités compétentes. Il faut savoir que  le harcèlement scolaire peut avoir de lourdes conséquences pour les victimes. Ces derniers peuvent souffrir de dépression, phobie scolaire, voire dans les cas les plus graves le suicide. Le harcèlement scolaire est une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique dans le cadre scolaire. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime, parfois isolée qui ne peut se défendre.
Attention, il est rare qu’une victime de harcèlement le dise clairement. Il faut écouter les « signaux faibles » : changement de comportement ou d’apparence physique, mutisme… Si vous pensez que votre enfant est victime de harcèlement scolaire, parlez-en autour de vous : équipe éducative, amis, famille…
Un 📞 numéro vert gratuit, le 3️⃣ 0️⃣ 2️⃣ 0️⃣ , est mis en place par le ministère de l’Éducation Nationale.
Face au #cyberharcèlement, appelez le 0 800 200 000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité