ActualitésLibanMonde

Double-explosion au Liban : le président libanais évoque la possibilité d’un « missile » ou d’une « bombe »

Deux explosions se sont produites mardi dernier à Beyrouth au Liban. Une tragédie ayant fait au moins 150 morts. Le président libanais évoque un «missile» et rejette une enquête internationale.

Mardi dernier, deux énormes explosions se sont produites sur le port de Beyrouth au Liban, faisant au moins 150 morts et plus de 5 000 blessés. Depuis, une enquête a été ouverte afin d’en déterminer les causes de cette tragédie. Le président libanais, Michel Aoun, a affirmé vendredi 7 août que la terrible explosion au port de Beyrouth était due «soit à la négligence, soit à une intervention extérieure», évoquant l’hypothèse «d’un missile».«Il est possible que cela ait été causé par la négligence ou par une action extérieure, avec un missile ou une bombe», a déclaré le chef de l’État lors d’un entretien avec des journalistes retransmis à la télévision, trois jours après la catastrophe qui a fait plus de 150 morts.

C’est la première fois qu’un responsable libanais évoque une piste extérieure dans l’affaire de l’explosion, les autorités affirmant jusqu’à présent qu’elle a été provoquée par un incendie dans un énorme dépôt de nitrate d’ammonium.

Images aériennes demandées à la France

Michel Aoun a également rejeté toute enquête internationale, pourtant évoquée par Emmanuel Macron la veille, estimant qu’elle ne ferait que «diluer la vérité».

Le chef de l’État, âgé de 85 ans, a ajouté avoir «personnellement» demandé jeudi au président français Emmanuel Macron qu’il a reçu au palais présidentiel «de nous fournir des images aériennes pour que nous puissions déterminer s’il y avait des avions dans l’espace (aérien) ou des missiles» au moment de l’explosion mardi.

Bouton retour en haut de la page
Une collecte de cadeaux organisée pour les plus démunisLire la suite
+ +

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité