ActualitésCaraïbesMartinique

Lettre ouverte des lycéennes et lycéens élus au Conseil Académique à la Vie Lycéenne (CAVL)

Une lettre ouverte a été écrite et diffusée par des lycéennes et lycéens élus au conseil académique à la vie lycéenne suite au discours prononcé par le Premier ministre, Edouard Philippe, ce jeudi.

Lettre ouverte :

À la suite des annonces de monsieur Édouard Philippe, Premier ministre et de monsieur Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, jeudi 28 mai 2020, les lycéennes et lycéens élus au CAVL réaffirment leur volonté que les lycées de Martinique soient ouverts aux élèves au plus tôt.

La Martinique est en zone verte, il n’est donc pas concevable que nous ayons plus de restrictions ou de désavantages que les autres régions françaises. Les crises sociale et sanitaire que nous avons vécues ont suffisamment pénalisé les élèves de l’académie de Martinique.

En tant qu’élus lycéens pour l’académie, nous avons participé aux conseils nationaux en visioconférence avec le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, nous avons été consultés par la CTM lors d’une commission Education et nous avons échangé avec le recteur de l’académie. Lors de chacune de ces rencontres, l’avis des lycéennes et lycéens, consultés en amont et majoritairement favorables à une réouverture au moins partielle, a été formulé.

En effet, il est impératif de nous permettre de retrouver nos établissements, sur la base du volontariat et pour les élèves qui en auraient besoin :
· Les élèves qui ne peuvent plus rester totalement coupés de l’école du fait de problèmes de connexion internet ;
· Les élèves ayant des difficultés familiales ou sociales. L’école est pour eux un espace où ils peuvent s’exprimer et trouver du personnel pour les aider (CPE, assistante sociale, etc.).
· Les élèves de lycées professionnels devant finaliser leurs projets ;
· Les élèves ayant besoin de rehausser leurs notes de contrôle continu, notamment les élèves de Première et de Terminale ;
· Les élèves ayant accumulé des lacunes et ceux en décrochage scolaire, car les cours virtuels ne remplacent pas l’enseignement en classe.
Ces situations accentuent les inégalités déjà bien présentes sur notre territoire.

Une reprise, même partielle, des cours en juin est également importante, voire fondamentale pour préparer la rentrée en septembre. En effet, une perte de semaines précieuses en septembre, si les aménagements et l’organisation des cours ne sont pas mis en place en amont, dès cette fin d’année scolaire, nous pénalisera davantage.

Nous sommes conscients que cette réouverture ne pourra se faire que si le protocole sanitaire est scrupuleusement respecté et ce, dans chaque établissement.
Il n’est pas question de mettre la santé des élèves ou du personnel en danger, cela serait intolérable. C’est pourquoi nous, élus lycéens, avons préparé une liste de propositions que nous souhaitons soumettre à nos proviseurs en CVL (Conseil de la vie lycéenne) et à monsieur le recteur lors d’une prochaine réunion du CAVL en présence, nous l’espérons vivement, de la CTM qui en est membre.

Nous voulons nous faire entendre, nous, élus du Conseil Académique et membres du Conseil National. Nous avons une voix à porter, celle des lycéennes et lycéens de la Martinique.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité